People

Koh-Lanta All Stars 2021 : Trahisons et jalousies entre les femmes, “c’est parti en vrille”


Koh-Lanta All Stars 2021 s’annonce explosif. Interrogées par Gala, certaines candidates sont revenues sur leur aventure sur l’île de Taha’a au milieu du Pacifique Sud (Tahiti). Et elles n’ont pas caché qu’il y a eu des tensions entre les femmes.

Vingt aventuriers, dix hommes et dix femmes, ont accepté de vivre une nouvelle fois l’expérience exceptionnelle qu’est Koh-Lanta. Et cette année, les femmes étaient bel et bien décidées à prendre le pouvoir. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Jade, gagnante en 2007 et participante du Retour des héros en 2009, garde un goût “amer” de sa troisième participation. “Je pense que nous allons donner une image peu glorieuse de la femme. Nous étions pleines d’ambitions avant de partir, on voulait se soutenir face aux hommes et en fait, l’affect a pris le dessus. Nous n’avons pas réussi à tirer notre épingle du jeu, nous avons eu dans nos rangs des brebis galeuses qui n’ont pas respecté la parole donnée. Dans mon groupe, c’est parti en vrille dès le départ. Il a suffi qu’une fille parle à un garçon pendant dix secondes pour que notre pacte s’envole en fumée“, a confié la femme de 38 ans.

Selon Clémentine (finaliste de Koh-Lanta 2017 et participante du Combat des héros en 2018), les femmes “mettent plus l’humain en premier plan et s’attendrissent de certaines situations alors que les hommes versent moins dans le sentimentalisme“. Niveau stratégie, les aventuriers étaient donc meilleurs. Et ils n’ont semble-t-il pas dû lutter pour rallier certaines femmes à leurs côtés. “Un homme respecte la parole donnée, une fille est plus influençable lors des votes. Et pour ce All Stars, nous n’avons pas été solidaires. Aucune cohésion féminine : Il y avait beaucoup de jalousies, de compétition, on se regardait les nichons et je pense que cela part d’un manque de confiance“, a déclaré Coumba qui en était à sa quatrième participation.

En plus des trahisons, une guerre des générations existait comme l’a expliqué Jade. Clémence Castel (36 ans) et elle en ont d’ailleurs souffert : “Dans cette édition, les jeunes nous surnommaient Clémence et moi ‘les candidates vintage, les aventurières Ehpad‘. Ce n’est pas très agréable. Nous, au moins, on sait ce que représente la parole donnée. On a d’autres valeurs. Dans mes précédentes saisons, cette guerre des filles et des générations n’existait pas. (…) On s’est retrouvées un peu isolées : d’un côté celles qui se connaissaient avant le jeu, de l’autre les plus anciennes. On n’a pas réussi la cohésion de groupe.” Des histoires que les téléspectateurs de TF1 pourront découvrir à partir du 24 août sur TF1 !

L’intégralité de l’interview est à retrouver dans le magazine Gala du 12 août 2021.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page