Femme

10 astuces pour avoir un ventre plat passé 40 ans, selon les experts

  • Consommer moins de sucres ajoutés

    “Le sucre entraîne des pics d’insuline qui peuvent entraîner un stockage des graisses, en particulier dans la partie abdominale”, explique Dianne Rishikof, diététicienne-nutritionniste à nos confrères de Eat This.

  • Éviter les composants alimentaires artificiels : tels que les édulcorants ou encore les conservateurs

    Ces éléments s’avèrent difficiles à digérer pour le corps : les bactéries présentes dans les intestins ont tendance à les fermenter, ce qui crée in fine des gaz et des ballonnements en tout genre.

    Les spécialistes préconisent ainsi d’éviter les composants chimiques suivants lorsque vous achetez des aliments : le sorbitol, le mannitol, le xylitol, ou encore le lactitol.

  • Faire du renforcement musculaire ou de la musculation

    Avec l’âge, le métabolisme ralentit. La pratique de la musculation avec poids (qu’ils soient très lourds ou pas) permet d’amoindrir les effets “négatifs” de ce ralentissement.

    En effet, la musculation permet de construire du muscle. Or, lorsqu’on a davantage de muscles, on élimine plus de calories au repos car le corps doit fournir plus d’énergie pour nourrir lesdits muscles. 

  • Réduire la consommation de sucres raffinés et de glucides industriels

    “Réduire les glucides transformés est essentiel pour perdre du poids après 40 ans. Le maintien des niveaux de sucre dans le sang et d’insuline est essentiel à la perte de poids ; il est donc indispensable de réduire les aliments qui augmentent les taux de glycémie et d’insuline” (…)

  • Réduire la consommation de sucres raffinés et de glucides industriels (suite)

    Tous les aliments contenant des sucres ajoutés, ainsi que les aliments qui se décomposent rapidement en sucres dans le sang, doivent être réduits.

    Ceux-ci comprennent le pain blanc et les pâtes, les produits de boulangerie, les céréales, les bonbons, les boissons sucrées, les croustilles et les craquelins conventionnels”, explique Jennifer Cassetta, nutritionniste clinicienne.

  • Privilégier les protéines au petit-déjeuner, plutôt que les glucides

    Il peut être préférable de démarrer la journée avec un apport en protéines plutôt qu’un apport en glucides. En effet, la consommation de protéines empêche l’apparition de pics de sucre dans le sang et la hausse du taux d’insuline, hormone responsable du stockage des graisses. En évitant les glucides le matin, on s’épargne également les ballonnements qui causent le gonflement du ventre. Des œufs ou un yaourt Grec feront très bien l’affaire !

  • Consommer moins d’aliments qui causent le gonflement du ventre

    Plus le temps passe, moins notre organisme a de facilités à digérer le lactose. Or, plus on a de difficultés à digérer, plus notre ventre gonfle.

    Les spécialistes préconisent donc de réduire, quand on le peut, notre consommation de produits laitiers.

  • Ne pas trop abuser du sel

    “Éloignez-vous du sel. Trop de sodium dans l’alimentation contribue à favoriser les œdèmes et les ballonnements, et ce phénomène semble nous affecter davantage à mesure que nous vieillissons. (…) Je vous recommande de consommer pas plus de 1 500 milligrammes de sel par jour.

    Évitez les plats préparés et les aliments en conserve, qui sont chargés de sel. Et lorsque vous êtes au restaurant, demandez simplement peu ou pas de sel dans vos aliments”, conseille Amanda Russell, influenceuse fitness réputée sur Youtube.

  • Manger plus d’aliments contenant des Oméga-3

    Les aliments riches en bons gras tels que les Oméga 3, peuvent nous aider à éliminer le gras, notamment celui qui se dépose sur la zone abdominale.

  • Apprendre à maîtriser son stress

    Le stress est l’ennemi de la perte de poids. En effet, ce phénomène biologique provoque la production plus conséquente d’hormones qui favorisent l’appétit et le stockage des graisses : on parle ici de l’adrénaline ou encore du cortisol.

    Apprendre à maîtriser son stress, à travers le yoga ou la méditation, est donc bénéfique pour notre silhouette.

  • Le stress est l’ennemi de la perte de poids. En effet, ce phénomène biologique provoque la production plus conséquente d’hormones qui favorisent l’appétit et le stockage des graisses : on parle ici de l’adrénaline ou encore du cortisol. Apprendre à maîtriser son stress, à travers le yoga ou la méditation, est donc bénéfique pour notre silhouette.

    “Peu importe ce que vous mangez, mélangez-le ou servez-le avec des légumes. Vous avez des plats à emporter chinois ou italiens? Faire un sauté, un burrito ou une fajita à la maison? Divisez le plat en deux, en gardant l’autre moitié pour un autre repas, et ajoutez au moins 1,5 tasse de légumes cuits à la vapeur directement dans votre repas. Non seulement vous mangerez moins de plats lourds mais vous réduirez aussi les calories de moitié”, affirment Tammy Lakatos Shames et Lyssie Lakatos à nos homologues de Eat This.




  • Source link

    Afficher plus

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page