Acceuil

Algérie : un feu de forêt ravage le pays, tuant 42 personnes, dont des soldats

Des dizaines d’incendies distincts ont fait rage dans les zones forestières du nord de l’Algérie depuis lundi soir et le ministre de l’Intérieur Kamel Beldjoud a accusé des incendiaires d’avoir allumé les flammes, sans fournir plus de détails sur les allégations.

“Seules des mains criminelles peuvent être à l’origine du déclenchement simultané d’une cinquantaine d’incendies dans plusieurs localités”, a-t-il déclaré.

La semaine dernière, un contrôleur de l’atmosphère de l’Union européenne a déclaré que la Méditerranée était devenue un point chaud de feux de forêt alors que des incendies massifs ont englouti les forêts en Turquie et en Grèce, aidés par une vague de chaleur.

Les habitants de la région de Tizi Ouzou en Kabylie ont utilisé des branches d’arbres pour tenter d’étouffer des parcelles de forêt en feu ou ont jeté de l’eau à partir de conteneurs en plastique dans un effort désespéré pour éteindre le feu.

Les soldats ont été tués dans différentes zones, certains alors qu’ils tentaient d’éteindre les flammes et d’autres après avoir été coupés par la propagation du feu, ont déclaré des habitants de Kabylie. Le ministère de la Défense a déclaré que davantage de soldats avaient été grièvement blessés par des brûlures.

Plusieurs maisons ont été incendiées alors que des familles s’enfuyaient vers des hôtels, des auberges de jeunesse et des résidences universitaires, ont déclaré des témoins, ajoutant qu’une épaisse fumée gênait la visibilité des pompiers.

De la fumée s'échappe d'un incendie de forêt dans les collines boisées de la région de Kabylie le 10 août.

“Nous avons eu une nuit d’horreur. Ma maison est complètement incendiée”, a déclaré Mohamed Kaci, qui avait fui avec sa famille le village d’Azazga vers un hôtel.

S’exprimant à la télévision d’État mardi soir, le Premier ministre Ayman Benabderrahmane a déclaré que le nombre de morts était passé à 42, dont 25 militaires. Le gouvernement était en “pourparlers avancés avec des partenaires (étrangers) pour louer des avions et aider à accélérer le processus d’extinction des incendies”, a-t-il ajouté.

Les pompiers et l’armée tentaient toujours de contenir les flammes, et Beldjoud a déclaré que la priorité était d’éviter plus de victimes. Il s’est engagé à indemniser les personnes concernées.

Des incendies de moindre ampleur ont ravagé les forêts d’au moins 16 provinces du pays d’Afrique du Nord depuis lundi soir.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page