Auto-Moto

au volant de l’E-Tech 145


Après l’hybride rechargeable, qui représente déjà 20% des ventes de Captur, voici l’hybride simple qui reprend la chaîne cinématique de la Clio.

Avec 145 ch sous le capot (5 chevaux ont été gagnés lors du passage à l’homologation !), fruit de l’association entre un 4-cylindres 1.6 litre 16 soupapes spécifique et deux moteurs électriques – un moteur et un démarreur haute tension – ce Captur fonctionne bien. Plus que bien même, remarquablement servi par une transmission robotisée à crabots très évoluée. Fruit de l’expérience de Renault en Formule 1, elle offre pas moins de 15 rapports « virtuels », sans aucun effet de patinage à la différence des transmissions à variation continue qui équipent la plupart de ses concurrentes. Une technologie très rare pour cette transmission qui, outre sa douceur, se révèle hyper-réactive, presque trop en mode standard où elle a tendance à parfois monter inutilement le régime moteur. Du coup, le mode sport ne présente que peu d’intérêt, hormis en conduite vraiment soutenue. Et encore. Le mode « Brake » permet quant à lui de forcer la régénération et d’offrir un frein moteur qui ralentit la voiture jusqu’aux environs de 7 km/h et permet presque de se passer de la pédale de freins. Un réel plus en usage urbain. Côté consommation, cet attelage ne nous a demandé que 6.0 litres aux 100 km en moyenne, sur un parcours mixte ville-route, effectué à bon rythme. Un chiffre qui tombe facilement sous la barre des 5.0 litres – voire même sous celle des 4,5 litres. A noter que la consommation n’est pas plus faible en mode Eco, lequel bride les performances de façon drastique. Quant au mode « full- électric », il ne permet d’effectuer que 3 km au maximum, sans dépasser les 65 km/h…

Une motorisation qui ne fait que renforcer l’agrément de conduite du Captur

Une motorisation qui ne fait que renforcer l’agrément de conduite du Captur, caractérisé par une direction très douce – mais un peu avare en sensations – et un train avant très incisif. A noter que ce Captur ne pèse que 10 kg de plus qu’une version essence alors que l’hybride rechargeable accuse un embonpoint de 210 kg. Rendu très rassurant par une tendance discrètement sous-vireuse, le comportement s’avère toujours aussi rigoureux. Une rigueur optimisée par un amortissement très efficace mais dont la fermeté grève le confort, en particulier sur les ralentisseurs qui, depuis quelques années, ont littéralement envahi nos routes. Une sécheresse largement compensée par d’excellents sièges et qui tend à s’estomper au fur et à mesure que le rythme augmente. Particulièrement généreuse aux places arrière, l’habitabilité, ainsi que la modularité, sont identiques à celles des versions thermiques, avec une banquette arrière coulissante et un coffre qui, contrairement à celui de la version hybride rechargeable, ne perd pas en volume. On retrouve avec plaisir un design et des matériaux intérieur de qualité, avec la fameuse console centrale « flottante » propre aux versions automatiques, agrémentés, sur cette nouvelle finition R.S. Line, par une sellerie spécifique, un volant à surpiqures, un décor « façon » carbone et un pédalier alu. Une finition à tendance sportive qui, extérieurement, se caractérise par des boucliers redessinés, avec lame F1 à l’avant (!), et des jantes alu spécifiques. Sans oublier deux sorties d’échappement ; décidément, le marketing permet de tout faire gober ! Reste que dans cette finition haute, ce Captur hybride est facturé plus de 32 000 €. Bien qu’ici sévèrement édulcoré, le fameux badge « Renault Sport » fait chèrement payer sa réputation !

Notre verdict

Parmi les multiples motorisations proposées par le Captur, cette version hybride « simple » est à notre sens l’une des plus abouties dans la mesure où elle associe agrément, performances et sobriété.

Technique

Moteur : 4-cylindres, 16 soupapes, injection indirecte essence, 1 598 cm3, stop & start, FAP + moteur électrique à aimants permanents, batterie 1,2 kWh
Transmission : traction, robotisée à crabots 15 combinaisons
Puissance (ch à tr/min) : 91 ch à 5 600 tr/min + 36 + 15 ch ; 145 ch en cumuléCouple (Nm à tr/min) : 144 Nm à 3 200 tr/min + 205 + 50 Nm
Poids (kg) : 1 363
Réservoir : 48 litres
Coffre à 5/à 2 (litres) : 536/1 275
0 à 100 km/h : 10’’6
1 000 m DA : 32’’6
Vitesse maxi : 170 km/h
Conso moyenne (constructeur/durant l’essai) (l/100 km) : 5,0/6,0
CO2 (g)/malus : 113 g/0 €
Prix : 32 100 € (R.S. Line)
A partir de 27 600 € (Zen)

On aime

  • Agrément mécanique
  • Performances
  • Consommation
  • Comportement
  • Habitabilité
  • Présentation-finition

On aime moins

  • Confort ferme
  • Tarif finition R.S. Line

A lire/à voir aussi sur auto-moto.com :

Premier essai-vidéo Renault Captur

Essai Renault Captur TCe 130 EDC

Au volant des Clio, Captur & Mégane hybrides


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page