Sports

Messi pose un lapin au PSG, ça peut encore tomber à l’eau ?

L’arrivée de Lionel Messi à Paris n’a pas eu lieu dimanche soir. Ce devrait être bon pour ce lundi même si, du côté du PSG, on conserve une certaine dose de prudence sur le dossier.

« Il ne vient pas ce soir, il arrive demain. » C’est la phrase lancée par un policier de l’aéroport du Bourget, dimanche soir, aux supporters du Paris Saint-Germain qui étaient venus guetter l’arrivée de Lionel Messi à Paris. La rumeur avait enflé sur les réseaux sociaux: le sextuple Ballon d’or devait s’envoler de Barcelone dans un jet privé, aux alentours de 19h, pour atterrir un peu plus tard dans la capitale.

Ce n’était pas qu’un fantasme de supporters. De nombreux médias avaient indiqué que Messi devait rejoindre Paris dimanche soir ou lundi matin afin de passer sa visite médicale, et signer au PSG dans la foulée. Visiblement, ce sont les dirigeants parisiens qui avaient organisé le vol afin de faciliter la venue de « La Pulga ». Parce que tant qu’il n’aura pas mis le pied sur le sol français, il y aura toujours un petit doute.

Dimanche, ce sont le père et les avocats du joueur, qui gèrent ses intérêts, qui ont choisi d’attendre avant de faire monter Messi dans l’avion. Ils voulaient finir d’étudier le contrat proposé par Paris, celui qui Barcelone n’était plus en mesure d’offrir à son mythique n°10. Le transfert peut-il capoter ? Le clan Messi peut-il faire machine arrière ? A priori non, même si le PSG conserve « une prudence absolue » sur le dossier.

Le tapis rouge est déroulé pour Messi

Pour quelles raisons ? Parce que c’est Messi, parce que c’est un joueur encore plus grand que tous ceux que le PSG a recruté jusqu’ici. Parce qu’on ne sait jamais. Parce que le club détenu par QSI, avec sa fortune, sert souvent de leurre dans les négociations entre une star du football et son club, sur l’air du: « Si ne vous ne me donnez pas ce que je demande, le PSG le fera. » 

Le PSG a déjà « utilisé » par le passé, y compris par la famille Messi il semblerait. Mais cette fois tout semble différent: le joueur est libre, il a fait des adieux en mondovision à son club de toujours. Il veut venir, parce qu’il rêve de remporter une nouvelle Ligue des champions, parce qu’il sait qu‘il sera accueilli à bras ouverts dans le vestiaire par les Neymar, Di Maria, Paredes & Co. Le tapis rouge lui est déroulé. Il n’a plus que son pied gauche magique à y poser.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page