Sports

Messi, le PSG était-il au courant ?

Le sujet Lionel Messi aurait été discuté par les joueurs du PSG mi-juillet, lors du mariage de Marco Verratti. Pourtant, tout indiquait alors que l’Argentin allait prolonger au FC Barcelone.

L’annonce a pourtant pris tout le monde de court. Mercredi, tout semblait bouclé pour une prolongation de contrat de Lionel Messi au FC Barcelone. Jeudi, retournement de situation total, le club catalan a annoncé qu’il lui était impossible de conserver son célèbre n°10, laissé libre.

Pourtant, à Paris, la situation de Messi a été évoquée trois semaines et demi plus tôt. C’était lors du mariage de Marco Verratti, où de nombreux joueurs et anciens joueurs du PSG étaient présents. Et même si tout indiquait à l’époque que l’avenir du sextuple Ballon d’or était en Catalogne, un autre scénario était envisagé. « Déjà, à cette période, une partie du vestiaire savait que, dans le dossier Messi dont il est déjà question depuis des mois au Camp des Loges, un rebondissement était possible », assure ainsi L’Equipe ce dimanche.

A Paris, on y a toujours cru

Cette information aurait tendance à contredire la version des faits avancée par Messi et le Barça. Les dirigeants des Blaugranas, et notamment Joan Laporta, assuraient qu’ils étaient totalement confiants sur le sujet. Et que c’est au dernier moment qu’ils sont tombés des nues, en constatant que les contraintes financières imposées par la Liga empêcherait le Barça de retenir son joyau.

Mais visiblement, la dette colossale du Barça, qui était déjà de notoriété publique (même si Laporta semble découvrir chaque semaine que la situation de son club est pire que prévue), laissait déjà un espoir au PSG. « À cet instant (au mariage de Verratti ndlr), un cercle d’initiés était au courant d’un possible retournement de tendance dans ce dossier de prolongation de la Pulga¨au Barça. » Et la suite leur a donné raison…

Lire aussi :Barça, l’immense gâchisMessi et le Barça, c’est fini !Messi est au fond du trou




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page