People

Juan Carlos poursuivi en justice par son ancienne maîtresse : une plainte déposée pour harcèlement


C’est l’histoire d’une longue et lente descente aux enfers pour Juan Carlos. L’ancien roi d’Espagne, qui a abdiqué en faveur de son fils Felipe VI en 2014, a connu plusieurs frasques très embarrassantes ces dernières années. Pourtant très populaire durant son règne, les choses ont commencé à se gâter en 2012 avec la sombre histoire du safari au Botswana. La réputation du souverain est alors largement entachée, mais les choses ne vont pas s’arrêter là. En 2019, des révélations indiquent qu’il aurait perçu des dizaines de millions d’euros de commissions occultes. Soupçonné de corruption par la justice espagnole, l’homme de 83 ans décide alors de s’exiler aux Émirats arabes unis.

Et bien comme si tout cela ne suffisait pas, une nouvelle affaire vient entacher la réputation du beau-père de Letizia d’Espagne. Selon les informations obtenues par le site Histoires royales le 28 juillet dernier, l’ancienne maîtresse du souverain espagnol, Corinna Larsen, a demandé une injonction d’éloignement à la justice britannique au mois de décembre 2020 contre Juan Carlos. Se sentant sous la menace de l’entourage de l’ancien roi, elle a donc pris une décision assez radicale.

Juan Carlos ne pourrait plus approcher à moins de 150 mètres !

Visiblement peu rassurée, Corinna Larsen a, par le biais de ses avocats, déposé une plainte pour harcèlement et surveillance illégale, visant directement Juan Carlos. C’est la Haute Cour de justice de Londres qui a rendu publique cette action en justice. Juan Carlos serait au courant de cette plainte selon des sources proches du dossier. L’injonction priverait l’ancien roi d’approche à moins de 150 mètres de son ancienne amante, mais également de la contacter, la suivre ainsi que de la diffamer.

Une nouvelle affaire sinueuse pour l’ancien roi d’Espagne, pour qui les temps sont durs.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page