Sports

Champions olympiques !

A l’instar des handballeurs, les volleyeurs tricolores sont allés décrocher l’or olympique ce samedi à Tokyo. Une première dans l’histoire française de la discipline.

Les Bleus au firmament ! Pour la deuxième fois de la journée, l’or olympique est venu récompenser le sport collectif français ce samedi. Dans la foulée des handballeurs, sacrés à l’échelle de l’Olympe pour la troisième fois de leur histoire (après 2008 et 2012), les volleyeurs sont parvenus à décrocher le graal. Une première tricolore dans la discipline !

Champions d’Europe en 2015, lauréats de la Ligue mondiale à deux reprises en 2015 et 2017 sous les ordres de Laurent Tillie, les membres de la fameuse Team Yavbou ont encore franchi un cap en s’offrant le monument de leur spécialité, aux dépens des meilleures nations mondiales. Miraculés du TQO, donnés pour perdus en poule ici à Tokyo avant une première victoire inespérée sur les Russes, les Français sont montés en puissance durant le tournoi pour refroidir littéralement les champions du monde polonais, les fringants outsiders argentins (finalement bronzés) et une Russie devenue favorite en dominant le spectaculaire Brésil en demie.

Une 5e manche de folie

Comme dans un rêve, les Bleus ont gravi cette dernière marche en affichant un niveau de jeu encore jamais atteint dans la compétition. Emmenés par un Ngapeth au sommet de son art (26 points, dont 21 au terme du troisième acte), les volleyeurs tricolores se sont adjugé avec autorité et panache un premier set pourtant mal embarqué (de 18-22 à 25-23), avant de dérouler, euphoriques, dans la manche suivante (25-17).

Bien sûr, les monstres physiques que sont les Russes n’ont pas rendu les armes aisément. Plus précis et tranchants au fil des échanges, les Mikhaylov et consorts sont revenus dans la partie en remportant les troisième et quatrième sets sur le même score (21-25). Seulement impossible n’est définitivement pas Français pour ces volleyeurs, qui pour la dernière de Laurent Tille dans ses fonctions de sélectionneur sont revenus du diable vauvert (3-6 dans la manche décisive) pour s’imposer 15-12 et coiffer l’or des rois.

 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page