Santé

Les « voies de train » du cerveau pour mémoriser


L’hippocampe, une structure du cerveau des mammifères, aurait une activité neuronale similaire au commutateur d’un train. « Il y a tout simplement trop de tâches que le cerveau effectue pour que chaque circuit ait son propre objectif », affirme André Fenton, neuroscientifique à l’université de New York (États-Unis) et coauteur de l’étude. « Nos résultats révèlent comment le même circuit assume plus d’une fonction, détaille-t-il. Le cerveau détourne les “trains” d’activité neuronale de l’encodage de nos expériences, pour les rappeler, montrant que les mêmes circuits ont un rôle à la fois dans le traitement de l’information et dans la mémoire. »

En analysant l’activité neuronale de souris, conditionnées par un circuit où des zones étaient électrifiées, les chercheurs ont découvert que les dentate spikes – une population de neurones spécifique – coordonnaient les changements dans la fonction cérébrale. « Les commutateurs ferroviaires contrôlent la destination de chaque train, tandis que les dentate spikes font passer le traitement des informations de l’hippocampe de l’encodage vers la mémoire, conclut le scientifique. Comme un aiguillage détourne un train, cet événement détourne les pensées du présent vers le passé. »


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page