People

Patrick Duffy (Dallas) retrouve l’amour à 72 ans et se lâche sur sa vie sexuelle


Zoom rapproche les coeurs. Au cas où vous en douteriez, Patrick Duffy en est l’exemple parfait. C’est depuis l’application de conversations en visioconférences que l’acteur culte de Dallas a retrouvé l’amour après la mort de son épouse. Une flèche virtuelle d’un Cupidon très connecté. Dans les pages de Gala, dans l’édition du 5 août 2021, l’Américain revient sur sa belle rencontre avec l’actrice Linda Purl.

“Je l’avais déjà croisée mais nous nous sommes vraiment rencontrés à travers un groupe d’amis sur Zoom. Puis, pendant trois mois, nous nous sommes rien que tous les deux, par écran interposé, environ trois heures par jour. Tantôt nous discutions, tantôt nous écoutions juste de la musique ensemble. Mais je me sentais mieux chaque fois que je pensais à elle”, se souvient tendrement Patrick Duffy, sous le charme. Aujourd’hui, l’acteur de 72 ans a une certitude : il aime de la même manière, mais avec “plus de maturité”.

Pour retrouver sa belle et être certain de ses sentiments, il conduit “23 heures d’affilée pour la retrouver”, depuis l’Oregon jusque dans le Colorado. “J’ai roulé sans m’arrêter. Mais avant d’arriver, à quelques mètres de chez elle, pour faire bonne impression quand même, j’ai mis de l’eau dans mes cheveux, j’ai fait quelques gargarismes et j’ai changé de vêtements pour avoir l’air moins chiffonné“, rit-il. Désormais, Patrick Duffy mène la belle vie entre province et Los Angeles, savourant aussi souvent qu’il le peut une bonne bouteille de vin avec Linda Purl.

A 72 ans, l’acteur a même une vie sexuelle en rien diminuée. “Il y a moins de pression. On va au contact de l’autre plus facilement, on se tient la main. Tout ce que l’on fait est une expression de l’amour que l’on ressent et on a besoin de le montrer à l’autre. Il y a moins de freins à ce qu’on vit ou fait, sans doute“, développe l’amoureux transi. Si Patrick Duffy a pu surmonter des épreuves comme la mort de ses parents dans un cambriolage ou le décès de son épouse, emportée par un cancer en 2017, c’est grâce à la méditation bouddhiste, dont il tire une force folle. “Et puis l’amour de Linda, bien sûr, désormais”.

Retrouvez l’interview de Patrick Duffy en intégralité dans le dernier numéro de Gala.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page