Femme

ces raisons qui expliquent pourquoi votre enfant dort mal

Il est important de savoir que les troubles du sommeil peuvent être liés à plusieurs choses, et pas seulement à des insomnies. En effet, se réveiller plusieurs fois par nuit peut signifier que votre enfant dort un peu trop. On parle alors d’hypersomnies. Une autre raison peut être évoquée : les parasomnies, qui regroupent le somnambulisme, les terreurs nocturnes, les cauchemars, et bien d’autres troubles du sommeil.

Mais comment connaître les raisons qui expliquent pourquoi votre enfant ne fait pas ses nuits ? On vous explique tout.

Nuits agitées : pourquoi les enfants en bas âge dorment mal ?

Pour commencer, il est important de savoir que l’insomnie touche entre 25 et 50% des enfants de moins de 5 ans. On parle d’insomnie à partir du moment où votre enfant n’arrive pas à s’endormir dans les 30 minutes qui suivent son coucher.  Alors soyez rassurée, votre enfant n’est pas le seul à avoir des difficultés à s’endormir ou à se rendormir en pleine nuit.

Une des raisons qui explique pourquoi votre enfant en bas âge ne s’endort pas facilement, est qu’il est peut-être associé à un moment, à un objet ou à un rituel. Par exemple, s’il est bercé depuis toujours avant d’être couché, il aura tendance à attendre ce moment pour s’endormir. Cela concerne aussi les promenades, les doudous et les tétines mais aussi l’allaitement.

Troubles du sommeil : comment expliquer les réveils nocturnes chez les petits ?

Saviez-vous que les enfants entre 9 mois et 3 ans se réveillent en moyenne trois fois par nuit ? Même s’ils ont appris à faire leur nuit dès leur plus jeune âge, leur cycle de sommeil peut rapidement changer !

L’apnée du sommeil peut également être à l’origine des nuits difficiles de votre enfant. Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ? C’est un trouble du sommeil qui se caractérise par des ronflements intenses, des nuits difficiles, des fatigues passagères en pleine journée et parfois même, de l’hyperactivité. L’apnée du sommeil touche très peu de personnes, mais peut facilement toucher les enfants. Et si certains signes sont similaires, consultez votre médecin !

Terreurs nocturnes chez l’enfant : voici comment réagir

Les terreurs nocturnes ne sont malheureusement pas rares. Enfant, adolescent ou adulte, il est possible d’en faire de temps en temps. Comment la reconnaître ? Si votre enfant se met à crier, à pleurer, ou s’il commence à avoir très chaud et qu’il respire mal, c’est certainement qu’il vient de faire une terreur nocturne. Généralement, cela se produit au début de la nuit, dans les premières heures qui suivent l’endormissement.

Si vous faites face à ce cas, il est important de rassurer l’enfant, sans le réveiller. Car si la crise n’est pas terminée, vous pourriez en provoquer une seconde. Restez près de lui, caressez-lui la main ou le front, puis parlez-lui et attendez qu’il se réveille doucement de lui-même.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page