People

Carole Bouquet résignée : l’amour pour guérir ? “Une illusion” à laquelle elle ne croit plus…


Au cours de sa vie, Carole Bouquet a connu plusieurs histoires de coeur dont une très médiatisée avec une autre star du cinéma, Gérard Depardieu. L’actrice, désormais en couple avec Philippe Sereys de Rothschild, a acquis suffisamment d’expérience dans le domaine de l’amour pour tenir une position très affirmée.

Ces derniers mois, Carole Bouquet est apparue dans divers projets, dont la série En thérapie sur Arte – une deuxième saison a été officialisée – dans laquelle elle incarne une psy. L’occasion d’en parler avec le magazine Le Point et de faire quelques confidences. “Je ne pense pas un mot du personnage de psychanalyse que j’interprète dans En Thérapie. Esther est du côté de l’empathie et de la compassion. J’ai déjà été en analyse. Je crois en la parole, mais uniquement comme idée. Je ne connais personne que la psychanalyse ait sauvé. Elle peut épauler, mais non soigner“, a-t-elle d’abord expliqué.

Et Carole Bouquet, qui avait connu un confinement assez rude fait de solitude, d’évoquer comment l’amour peut (ou pas) servir de thérapie en cas de coup dur dans la vie. “Qu’est-ce qui aide réellement à vivre ? J’ai longtemps vécu avec la certitude que l’amour pouvait guérir. Je pourrais même dire que c’est ma vie. Je sais maintenant qu’il s’agit d’une illusion“, a-t-elle ajouté. Un avis tranché qui laisse penser que sa vie amoureuse a laissé des cicatrices.

Bien qu’elle estime que l’amour ne puisse pas aider à traverser les épreuves de la vie, Carole Bouquet est pourtant une femme comblée. Ainsi, en 2018 dans Paris Match, elle disait : “Ce qui me rend heureuse aujourd’hui, c’est que j’arrive à construire des choses avec l’homme que j’aime, avec sa famille, et avec la mienne.

A noter que les fans de Carole Bouquet pourront la retrouver au cinéma dans le film Fantasmes, au côté de Monica Bellucci, dès le 18 août.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page