People

Claire Bové : le père de la médaillée olympique lui a réservé un drôle d’hommage !


Les Jeux Olympiques de Tokyo s’avèrent plutôt réussi pour l’instant du côté de la délégation française. Après les très belles prestations en judo et en escrime, l’aviron a permis à la France de ramener une médaille d’argent en deux de couple poids légers grâce à Claire Bové et sa partenaire Laura Tarantola. Un superbe accomplissement pour la jeune femme, 33 ans après la médaille d’argent de sa mère Christine dans la même discipline aux Championnats du monde.

Un authentique exploit pour Claire Bové, à seulement 23 ans, qui fait la fierté de son père et entraîneur, Vincent. Visiblement très heureux de la médaille d’argent de sa fille, il a décidé de fêter cela à sa manière et tondant la pelouse de son jardin en forme de médaille ! “Je pensais représenter les anneaux olympiques mais c’était plus compliqué. Je suis restée sur la médaille”, plaisante-t-il dans des propos rapportés par Le Parisien.

J’ai adoré l’idée. Papa sait que j’adore que la pelouse soit tondue de façon originale, il a fait fort…

Une façon originale de célébrer cette belle deuxième place et qui a bien plu à Claire, puisqu’elle n’a pas hésité à partager la page sur son compte Instagram. Une photo qui l’a touchée puisqu’elle a commenté “Alors c’est qui le meilleur ? Merci papa”. Très contente de l’initiative de son paternel, la jeune femme n’a pas caché sa joie. “J’ai adoré l’idée. Papa sait que j’adore que la pelouse soit tondue de façon originale, il a fait fort…”, raconte-t-elle à nos confrères.

De retour en France après son séjour olympique au Japon, Claire Bové a pu retrouver les siens du côté de la Bretagne et profiter de vacances bien méritées. “Je suis retombée un peu sur terre même si je ne réalise toujours pas. Mon téléphone n’arrête pas de sonner et je suis impressionnée par tous les messages de félicitations. C’est ça qui me fait prendre conscience de la portée de cette médaille”, analyse-t-elle.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page