Femme

Réduire une trop grosse poitrine pour vivre mieux

Les inconvénients d’une trop grosse poitrine

Pour beaucoup, la poitrine symbolise la féminité. Si certaines rêvent d’avoir une poitrine généreuse, d’autres souffrent de leur poitrine trop opulente. D’ailleurs, mis à part les soucis d’ordre esthétique, des seins trop gros peuvent devenir un réel handicap. D’un point de vue pratique, il est difficile pour une femme à forte poitrine de trouver des vêtements qui lui aillent à la perfection. Il est important de noter que la taille de la poitrine augmente encore durant la grossesse. Ce phénomène naturel provoque des difficultés respiratoires et ajoute encore à la charge déjà lourde à porter. Les femmes qui allaitent sont également touchées par ce souci. Afin de les soulager, il est possible d’avoir recours à une réduction mammaire. Cette opération vise à réduire la taille des seins afin que la femme soit plus à l’aise et mieux dans son corps.

Comment se déroule une réduction mammaire ?

Opération chirurgicale, la réduction mammaire s’effectue toujours sous anesthésie générale. Après une réduction mammaire, la convalescence s’étend entre une et deux journées, une durée variable en fonction de chaque femme.

La Réduction mammaire est effectuée par un chirurgien plasticien. Celui-ci procède à l’ablation de l’excédent de glandes mammaires, de graisse et de peau. Une incision est effectuée autour de l’aréole et une autre verticale va de l’aréole vers le pli du sein. Dans certains cas, une incision horizontale de plus est opérée dans le pli du sein. À la fin de l’opération, un drain est posé et retiré après 48 heures. L’aréole est réduite et remontée. Le mamelon est également remonté. Le mois suivant l’opération, un soutien-gorge de contention est prescrit afin d’aider à la cicatrisation et de limiter les douleurs post opératoires.

Qui peut demander une réduction mammaire ?

L’hypertrophie mammaire est un problème qui touche même les femmes assez jeunes. Pour celles qui en souffrent, une poitrine trop généreuse est gênante et à l’origine de douleurs dorsales. Elle peut également provoquer des difficultés respiratoires, les seins ayant tendance à comprimer les poumons. Si la jeune femme n’est pas à l’aise avec, la seule solution envisageable est d’avoir recours à l’opération de réduction mammaire dès l’adolescence. La réduction mammaire ne comporte aucun risque. De ce fait, toutes celles qui ont du mal avec la taille des seins ont la possibilité de la réduire chirurgicalement, peu importe leur âge. En règle générale, il n’existe pas de contre-indication à la réduction mammaire dans la mesure où toutes les conditions d’une opération chirurgicale lambda sont respectées (un bon état de santé, ne pas être sous traitement, etc.) Toutefois, pour les femmes qui viennent d’accoucher, il est recommandé d’attendre 6 à 12 mois avant de faire réduire leur poitrine. Cette précaution évite les potentielles complications.

La réduction mammaire est une intervention demandant entre 2 et 3 heures. Cette durée dépend du volume à retirer ainsi que du travail de reconstruction. Le prix de l’opération coûte en moyenne 4 000 €, mais peut varier en fonction des difficultés rencontrées. La cicatrice après l’opération de réduction mammaire se trouve sous le pli du sein. Elle n’est pas très grande et n’est visible que si le sein est relevé.

Une opération prise en charge par la sécurité sociale

Cette opération est prise en charge par l’Assurance-Maladie si la quantité à retirer est supérieure ou égale à 300 grammes par sein. Aucune demande préalable n’est nécessaire. Le remboursement concerne le prix de l’opération ainsi que les honoraires du chirurgien et de l’anesthésie.

A LIRE EGALEMENT :

Petite poitrine : ce maillot de bain tendance qui aplatit les seins est à éviter

Petits seins : 8 astuces simples et efficaces pour mettre en valeur une petite poitrine




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page