Crypto

Découvrez pourquoi il faut acheter de l’Ethereum avant le 4 août

Vous avez forcément déjà entendu parler de la mise à jour London sur l’Ethereum ! Dans quelques jours, le hard fork London sera implémenté. Qu’est-ce que cela va changer concrètement pour la deuxième crypto du monde ?

Qu’est-ce que le hard fork London ?

Plus qu’une mise à jour, London est le nom du hard fork de la blockchain Ethereum.

Qu’est-ce un hard fork ?

Dans le jargon crypto, cette mise à jour est appelée un hard fork. Qu’est-ce que cela signifie ? Concrètement, mercredi 4 août 2021, à partir du bloc n°12 965 000, la blockchain Ethereum va évoluer. Cinq mises à jour vont être implémentées. Ces « updates » sont connus sous le nom d’« Ethereum Improvement Proposals » (EIP) ou en français, « proposition d’amélioration de l’Ethereum ».

« L’évolution London est l’une des plus intéressantes et importantes de l’histoire de l’Ethereum. » Kyle Samani, co-fondateur de la société Multicoin Capital

Pour profiter de ces modifications, les utilisateurs du réseau comme les nœuds et les mineurs vont devoir actualiser leur logiciel. Autrement, ils ne feront plus partie du réseau Ethereum. De plus, cette démarche n’est pas réversible. Cette mise à jour créé donc une bifurcation de blockchain, d’où l’anglicisme « hard fork ».

Les updates embarqués dans le hard fork London

Le protocole London embarque les cinq EIP suivants :

  • EIP-1559. Il s’agit de l’EIP le plus connu et le plus significatif. Il va modifier le système de frais. Pour faire simple, une partie du montant que recevaient auparavant les mineurs pour traiter une transaction va désormais être retirée de la circulation, ou “brûlées”.
  • EIP-3198. « EIP sœur » du 1559, le 3198 s’applique aux smart contracts. En clair, l’idée est que les transactions qui utilisent un smart contrat n’ait pas plus de frais à payer.
  • EIP-3529. Les utilisateurs peuvent toucher un « remboursement » (en gas) lorsqu’ils participent à nettoyer le réseau. Cet EIP empêchera dorénavant ces remboursements. Cela devrait améliorer la stabilité du réseau. Il a en effet été constaté que certains utilisateurs congestionnaient le réseau à dessein afin de le nettoyer pour toucher ces remboursements.
  • EIP-354. Cet EIP prévoit une place sur le réseau afin de permettre la création ultérieure de nouveaux types de smart contracts.
  • EIP-3554. Cet EIP a été décalé à décembre 2021. Avec l’Ethereum passant à la POS, cet EIP a pour but de « décourager » les mineurs en augmentant la difficulté du minage.

Comment l’EIP-1559 va affecter le cours de l’Ethereum

Comme mentionné ci-dessus, l’EIP-1559 est le plus important qui verra le jour le 4 août. Au-delà de l’aspect des frais, cet EIP porte l’ambition de faire de l’Ethereum une monnaie déflationniste. Contrairement au Bitcoin, le nombre de jetons n’est pas limité sur l’Ethereum. Toutefois, avec cet EIP, l’offre en ETH deviendra plus restreinte puisqu’une partie sera brûlée lors de chaque transaction.

En parallèle, puisque les frais seront plus prévisibles et moins élevés, l’espoir des développeurs de l’ETH est de voir arriver de nouveaux utilisateurs. Avec une offre limitée et une demande en augmentation, le cours de l’Ethereum pourrait ainsi augmenter fortement.

Toutefois, ceci pourrait également allumer un contre feu. En effet, l’EIP-1559 ne règle rien en ce qui concerne la congestion du réseau. Aussi, si de nouveaux utilisateurs affluent, cela risque de contraindre le réseau et de faire flamber les frais de nouveau.

Toutefois, pour limiter cet effet, il faut savoir que des solutions du type double couche vont être mise en place sur l’Ethereum. Ces solutions permettent de diluer le flux sur le réseau principal de la blockchain.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page