Sports

Tavernier au rendez-vous

Pour un petit centimètre à son deuxième essai lors des qualifications, Alexandra Tavernier a assuré sa place en finale du lancer du marteau.

Au lendemain de l’échec de Mélina Robert-Michon au disque, Alexandra Tavernier a assuré pour l’équipe de France. Engagée dans les qualifications du lancer du marteau, la native d’Annecy a répondu présent même si elle a dû s’y reprendre à deux fois pour atteindre la limite fixée à 73,51m. Alors qu’elle a amélioré cette saison son record de France avec 75,38m à l’occasion des championnats de France des lancers longs, la médaillée de bronze lors des championnats du monde en 2015 à Pékin a eu besoin de deux essais pour dépasser cette limite de qualification. Alors que la Polonaise Anita Wlodarczyk n’a pas perdu de temps avec un lancer à 76,99m dès son premier essai, Alexandra Tavernier a pris ses marques avec un marteau retombé à 72,34m. Mais, quelques minutes après la qualification de l’Américaine Brooke Andersen (74,00m), la Française a validé son billet pour la finale, programmée lors de la session de soirée de ce mardi… pour un centimètre ! Alors que l’engin est retombée sur la ligne, le jet a finalement été mesuré à 73,51m. « Au deuxième essai, j’ai cru que j’allais encore rester un tour de plus mais un centimètre, c’est toujours mieux que 49, a confié Alexandra Tavernier au micro de France Télévisions. Il faut aussi savoir que c’est la première fois que les minima sont aussi hauts, un mètre de plus qu’habituellement donc ça fait mal à la tronche. Ça aussi, il faut le digérer. Direction la finale, on va récupérer et débriefer parce que ce n’est pas forcément très beau aujourd’hui (dimanche) mais l’important, c’est de passer parce que c’est le plus piégeux. On peut avoir des surprises, on l’a vu au disque avec Mélina Robert-Michon. La finale, c’est une autre compétition, un autre jour et un autre moment. Je suis prête, tous les voyants sont au vert et il ne me reste plus qu’à lancer. »


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page