People

Delphine Jubillar : Que sait-on de son amant ?


“Le confident de Montauban”. Voilà comment les gendarmes avaient surnommé le nouveau compagnon de Delphine Jubillar, alors qu’elle était en instance de divorce avec son ex-mari et père de ses deux enfants, Cédric, devenu le principal suspect dans sa disparition. Rapidement mis hors de cause, son nouveau compagnon resté anonyme avait construit une relation de confiance avec l’infirmière originaire d’Albi.

“Ma vie est détruite“, avait déploré ce trentenaire papa d’un petit garçon, désormais séparé de sa mère, dans un entretien au Parisien. “Je me dois d’avancer, pour mon fils… Et puis ma petite personne importe peu. Je pense surtout aux deux enfants de Delphine. C’est pour eux que la situation est la plus terrible“, ajoutait celui qui avait rencontré Delphine Jubillar six mois auparavant sur Internet. “Je lui disais souvent que notre relation était comme une évidence. Delphine me reprenait et disait : Non, c’est une providence“, avait-il raconté.

Nous avions le sentiment de toucher du doigt le bonheur

Une vraie symbiose s’est installée entre eux. Chaque jour, ils échangeaient des tonnes de messages et des heures d’appels. Il décrit une femme dotée d’une “grande sensibilité” et d’une “force de caractère”, passionnée par son travail d’infirmière au sein d’un service de gériatrie. Tout semblait leur sourire : “Nous avions le sentiment, l’un comme l’autre, de toucher du doigt le bonheur et c’est ce que nous n’arrêtions pas de nous dire“.

Ensemble, Delphine Jubillar et son nouveau compagnon avaient des projets : s’installer à deux au printemps, “sans brusquer les choses et sans faire de mal à nos partenaires respectifs“, dans une ferme avec un poulailler. A ce moment-là, lui comme Delphine étaient en cours de séparation. D’après lui, Cédric Jubillar avait accepté de terminer les travaux en cours de leur maison à Cagnac-les-Mines (Tarn) avant de la vendre et de se séparer définitivement.

Une photo qui pourrait tout changer

Le soir-même de la disparition de Delphine Jubillar, il échangent par messages. Peu avant 23 heures, il reçoit une photo de l’infirmière “en tenue de nuit, douchée et prête à aller se coucher”. Un élément crucial, puisque d’après la version de Cédric Jubillar – toujours incarcéré -, elle serait partie promener seule leurs deux chiens peu après l’envoi de cette photo… Les chiens seraient ensuite revenus d’eux-mêmes au domicile. Ce n’est qu’aux alentours de 4 heures du matin, réveillé par les pleurs de sa fille, que le plaquiste se serait rendu compte de l’absence de Delphine Jubillar. C’est là qu’il a alerté la police.

Cette nuit-là, le nouveau compagnon de Delphine Jubillar était à son domicile situé près de Montauban, comme l’a confirmé son ex-compagne aux enquêteurs. “J’ai été meurtri d’entendre dire que Delphine pouvait avoir ces derniers mois des amants à la pelle. Elle n’a connu qu’un seul homme dans sa vie, c’est Cédric“, assurait-il auprès du Parisien. Un homme meurtri à qui Delphine Jubillar “manque terriblement“.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page