Technologie

La révolution de la publicité en ligne, selon Google, a désormais une feuille de route

Google vient publier une feuille de route détaillée de son ambitieux projet « Privacy Sandbox », dont le but est de créer des techniques de ciblage publicitaire en ligne qui protègent également la vie privée des internautes. Une véritable quadrature du cercle dont l’initiative la plus emblématique est l’introduction au niveau global d’un « apprentissage fédéré de cohortes » (FLoC, Federated learning of cohorts) en lieu et place des cookies tiers.
La mort de ces derniers est désormais programmée, on le sait, pour fin 2023. D’après la nouvelle feuille de route, cette échéance vaut également pour une douzaine d’autres techniques aux noms plus ou moins hermétiques.

On y trouve, par exemple, l’interface de programmation FLEDGE, qui permettra de répartir les visiteurs d’un site en différents groupes d’intérêts anonymes et d’organiser la vente aux enchères de publicités ciblées. FLEDGE est d’ailleurs en compétition avec une technique similaire développée par Microsoft, baptisée PARAKEET. Des discussions sont en cours au niveau du W3C pour éventuellement fusionner les différentes approches.

L’interface de programmation Trust Tokens, de son côté, est censée garantir que les visiteurs sont bel et bien des humains, et non pas d’affreux robots ou usurpateurs.
Une technique antifraude qui, là encore, doit pouvoir se faire sans récolter des données personnelles sur les internautes. Les autres API de « Privacy Sandbox » sont soit des outils de mesure, soit des techniques de renforcement de la sécurité.

A découvrir aussi en vidéo :

Pour les internautes, ce vaste lancement est quasiment transparent, car il va s’opérer directement au niveau du navigateur Chrome, par le biais de mises à jour.
Parmi les principaux freins à cette mise en œuvre figure le RGPD qui n’est pas forcément compatible avec les techniques d’anonymisation employées. Cette nouvelle feuille de route risque donc d’être largement modifiée et adaptée.

Sources : Google, The Register


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page