Crypto

Robinhood en perte de 8 %, L’IPO est-elle réellement un échec ?

Robinhood en perte de 8 %, L'IPO est-elle réellement un échec ?

Robinhood perd 8 % après sont IPO. Mais qu’est-ce que cette chute signifie vraiment ?

L’IPO de Robinhood a eu lieu ce mercredi 28 juillet. Au programme, une violente baisse du cour, de l’ordre de 8 %. Les experts se sont tous mobilisés pour expliquer que cette baisse était due au modèle économique. Ou bien à la gestion de l’entreprise par les dirigeants. D’autres encore on parlé des démêlés judiciaires qui touchent l’entreprise et ses dirigeants.

Ces raisons sont sans doute toutes valables. Elles forment à elles toutes le climat général dans lequel évolue la cotation de l’entreprise. Mais une raison évidente et bien plus rationnelle existe. Elle explique la baisse du cours de l’entreprise le jour de son introduction en bourse.

Une IPO Historique !

Robinhood a fait son entrée en bourse par la fourchette basse du prix. Le contexte de marché actuel est particulièrement tendu. Ce qui a d’ailleurs poussé l’entreprise Clarios à repousser son IPO. Il en fallait plus pour décourager les pionniers du trading en ligne de Robinhood. Les dirigeants, Vladimir Tenev et Baiju Bhatt ont disrupté l’ensemble de l’industrie du trading en ligne. Et un marché défavorable n’a pas suffi à les détourner de leurs objectifs. Cependant, les banquiers de l’entreprise ont fixé le prix de l’action sur la fourchette basse. C’est-à-dire 38 $ par action, soit 32 €. Un prix qui valorise tout de même Robinhood à 32 milliards de dollars. Sois trois fois plus que le prix déterminé par la levée de fond de 2020.

Robinhood ne s’est pas construite en un jour. Mais presque. L’entreprise, fondée en 2013, a fait le choix de se concentrer sur le marché des jeunes et de la classe moyenne. En effet, selon une enquête réalisée au mois de mars 2021, ce service de trading en ligne est connu par plus de 50 % des Américains ayant entre 18 et 44 ans. Cette tranche d’âge représente aujourd’hui 80 % des leurs clients. L’entreprise s’est également illustrer pour ouvrir les voies du marchés du Bitcoin et des cryptos monnaies.

C’est notamment 84 millions de ménages aux Etats-Unis, avec un capital ne dépassant pas les 100 000 dollars. Une part de marché qui a perpétuellement été ignorée par les entreprises de courtage classiques. Mais un marché qui représente potentiellement 120 milliards de dollars note Christian Bolu, auteur d’un rapport pour Autonomous Research. Cette réserve de marché potentiel dresse un avenir solide pour le développement de Robinhood.

8 % de Chute pour Robinhood

Le jour de l’IPO de Robinhood fut historique. Il a été remarqué comme une des baisses les plus fortes pour un premier jour. Les experts ont tous pris la parole pour commenter cette journée. Cette dernière arrive au terme d’une année bouillante pour les marchés mondiaux. Dans un contexte compliqué, l’apparition d’une entreprise qui s’adresse a un public jeune et inexpérimenté passe mal.

Le système de gouvernance de l’entreprise a également été critiqué. Notamment par Steve Weiss, directeur des investissements chez Short Hills Capital. Ce dernier n’a pas manqué de souligner que les CEO de l’entreprise vont contrôler 60 % votes tout en ayant 16 % des parts de la société.

Cependant, la force de Robinhood reste sa capacité à créer un nouveau marché. Et ce, sous le nez des géants du secteur. Ces derniers n’avaient jamais considéré la tranche d’âge et de revenu à laquelle Robinhood s’est adressé. Et c’est ce qui fait leur force. Une grande partie des critiques vient justement de là. Des personnes qui ne se seraient pas triste à l’idée de récupérer leurs 22 millions d’utilisateurs.

Les Raisons de Cette Chute

Robinhood a largement profité de la hype qui a secoué Internet autour de l’affaire Gamestop. Ce mouvement de marché issu du célèbre forum Reddit s’inscrivait parfaitement dans l’esprit de Robinhood. C’était un mouvement en ligne, fait par des jeunes. Et l’application de trading sur smartphone semblait tout indiquée pour mener ce genre de croisade.

Cependant, l’entreprise de trading a déçu ses jeunes utilisateurs en bloquant le trading sur l’action GME. Ce qui a mis un frein au projet des boursicoteurs de Reddit. Sans doute, pour se rapprocher de ses utilisateurs, l’entreprise leur avait réservé une part conséquente d’actions.

Pouvoir investir sur des actions avant même l’introduction en bourse est réservé aux institutions. C’est d’ailleurs l’ouverture aux petits porteurs dans un second temps qui permet une augmentation du prix dans les premiers jours des IPO. Un pari risqué pour Robinhood, qui n’a pas forcément porté ses fruits.

Pire Démarrage en Bourse ?

On rappelle le cas d’Uber et de Coinbase. Le marché attendait largement ces entreprises. Cependant, elles ont marqué un passage par le sud après leurs IPO, avec une perte de 40 % pour Uber UBER dans les mois suivants, et de 25 % pour Coinbase COIN dans les jours suivants.

Les démarrages en trombe sont souvent suivis d’une grosse période de baisse. Surtout pour des entreprises autant médiatisées et sous le feu des projecteurs. Ce sont des choses de plus en plus fréquentes, étant donné la frénésie qui gagne le secteur numérique et des nouvelles technologies.

De plus, Robinhood a autorisé ses employés à vendre 15 % de leurs actions dès l’introduction en bourse, et 15 % dans trois mois. Une autorisation débute habituellement 6 mois après l’IPO. Et ce, afin de ne pas avoir un impact négatif sur le cours de l’action. Les deux fondateurs, messieurs Bhatt et Tenev ont pour leur part vendu 50 millions de dollars d’action chacun. Cependant, cette variation très limitée dans le temps ne représente pas les résultats de l’entreprise. Ni de sa réussite sur le terrain. De ce côté, mis à part de sérieux démêlé avec le département de la justice américaine, l’entreprise a sécurisé un monopole écrasant dans le domaine du trading en ligne. Et ce, particulièrement auprès des jeunes investisseurs.

C’est d’ailleurs le point qu’a soulevé Vlad Tenev dans une série de tweets. Il a rappelé l’engagement de Robinhood auprès des petits porteurs, de ceux qui sont en dehors du système financier classique. Et ce, grâce au développement de sa société sur les smartphone. Selon lui, c’est grâce à cela que la classe moyenne et des jeunes ont pu profiter des marchés financiers.

Nous avons créé un produit adapté aux téléphones portables, sans commissions ni minimum de compte. Nous n’avons pas construit Robinhood pour les riches ou ceux qui ont des décennies d’expérience.

Robinhood fait décidément couler beaucoup d’encre. Ils ont d’abord affronté les institutionnels de Wall Street en redistribuant les cartes du trading. Ensuite, ils ont soutenu une “lutte des classes” financière en servant d’arme dans l’affaire GME. Ce fut également un moyen pour des millions d’utilisateurs d’acheter du Dogecoin. Aujourd’hui, même à l’heure de leur IPO, ils semblent être en marge du système classique. Mais ce modèle à l’air de fonctionner. Pour l’instant !


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page