Technologie

nous avons essayé ces surprenants écouteurs true wireless, premières impressions

Après avoir fait durer le suspense, Carl Pei a enfin dévoilé le premier produit de sa société Nothing : les écouteurs true wireless ear (1). Nous avons reçu un exemplaire de ces écouteurs, qui surprennent par l’originalité de leur design. La partie correspondant à la tige est en effet totalement transparente et permet de voir les composants.

Nothing

Mais, flatter l’oeil n’est pas tout, il ne faut pas décevoir les oreilles, pour ce genre de produits. Sur ce point, les ear (1) semblent bien partis pour réussir leur coup. Ils délivrent un son agréable et chaleureux, avec des basses présentes, sans être envahissantes. Pour ceux qui voudraient un peu plus de détails, il est possible de rehausser les aigus grâce à l’appli gratuite pour iOS et Android.
Pas besoin de sortir votre smartphone pour régler le volume, il suffit d’effectuer un balayage vertical sur une des deux tiges. Et, comme il se doit désormais, si vous retirez un des deux écouteurs de vos oreilles, la musique se met automatiquement en pause.

Une réduction de bruit satisfaisante

Lors de nos premiers tests de la réduction active de bruit, nous avons constaté qu’elle élimine efficacement les basses fréquences, mais qu’elle est un peu moins performante que celle des AirPods Pro, d’Apple. Le passage d’un mode à un autre (ANC/Ambiant/OFF) se traduit par une petite musique, moins compréhensible qu’un message vocal. Certains préfèrent la seconde solution, les voilà prévenus.

Comme tous les écouteurs true wireless, les ear (1) disposent d’un boîtier de charge. Comme pour ses écouteurs, le nouvel acteur se distingue sur le design en jouant la carte de la (demi-)transparence.
Les écouteurs sont positionnés à l’horizontale, ce qui réduit l’épaisseur (environ 2,5 cm), mais rend le boîtier quand même un peu encombrant (5,8 x 5,8 cm) pour loger dans votre poche. En revanche, il est compatible avec le standard de charge sans-fil Qi.

Nothing

Il est dommage, pour les amoureux de la précision, que le boîtier se contente d’une simple diode d’état, peu explicite. Nothing annonce une autonomie satisfaisante de 4 heures pour ses écouteurs (5,7 heures sans ANC), mais il faudra attendre notre test d’endurance pour savoir si la promesse est tenue.

A découvrir aussi en vidéo :

La version préliminaire de l’appli que nous avons testée offre les fonctions de base telles que l’indication des niveaux de batterie et la mise à jour du firmware.
Un égaliseur est également présent, mais il n’offre que quatre réglages prédéfinis. On regrette aussi que la fonction de personnalisation des commandes tactiles ne soit pas plus ambitieuse, offrant au final que peu de possibilités. Bon point, en revanche, vous pouvez faire sonner les écouteurs si vous les avez égarés à proximité.
Signalons au passage que l’appairage rapide avec les smartphones Android (Google Fast Pair) ne fonctionnait pas encore avec notre version des écouteurs, mais le problème devrait être résolu dans les prochains jours.

Quoi qu’il en soit après plusieurs jours passés avec les ear (1), nos premières impressions sont très positives. Nous avons surtout apprécié que Nothing ne fasse pas payer à l’utilisateur le prix du design et vende ses écouteurs à un prix très attractif : seulement 99 euros. Apple et Bang & Olufsen devraient s’inspirer de cette démarche… OnePlus, co-fondé par Carl Pei, promettait de « Never settle », qu’on pourrait traduire pas « toujours s’efforcer de donner le meilleur » de soi ou des produits possibles. Depuis Carl Pei est parti de OnePlus, mais Nothing, son nouveau bébé, pourrait bien reprendre le relai de cette promesse et de cet état d’esprit.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page