Santé

Ce composé de l’herbe et des fruits pourrait traiter la maladie de Parkinson


L’une des causes de la maladie de Parkinson est la perte de neurones dopaminergiques, présents dans la « substance noire » du cerveau. Ici, des protéines nommées Paris s’accumulent et empêchent la protection d’une protéine au nom barbare (PGC-1alpha). Sans cette dernière, les cellules du cerveau sont plus facilement endommagées… En l’occurrence, ce sont les neurones producteurs de dopamine qui subissent des dégâts, entraînant les changements cognitifs et physiques associés à la maladie de Parkinson.

« Nos expériences ont montré que le farnésol [une molécule d’alcool, ndlr] empêche à la fois, de manière significative, la perte de neurones dopaminergiques et inverse les déficits comportementaux chez la souris, indiquant une promesse en tant que traitement médicamenteux potentiel pour prévenir la maladie de Parkinson », résume Ted Dawson, coauteur d’une étude parue dans Science Translational Medicine.

Le farnésol est un composé produit naturellement par certaines plantes, dont le muguet et l’oranger. Mais il est aussi utilisé comme arôme artificiel et parfum synthétique, de sorte que nous en consommons déjà une certaine quantité – indéfinie. Si ces résultats sont encourageants, les scientifiques restent prudents. Il ne s’agit que d’expériences sur des souris et ils n’ont pas pu déterminer quelles doses de farnésol seraient sûres pour l’humain – portant un avertissement sur la consommation actuelle.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page