Technologie

Apple part en guerre contre les leakers, et veut des noms…

Savez-vous que des prototypes d’iPhone et des modèles réservés au développement interne se retrouvent en vente sur le Web ? Cela arrive souvent, et permet parfois de découvrir à quoi ressemblait des produits en cours de développement, longtemps avant qu’ils ne prennent leur forme définitive. Si l’aspect « historique » a évidemment de quoi séduire les fans de tech, ces fuites posent davantage problème à Apple, et à son goût immodéré du secret et du contrôle de sa propriété.
Or, le géant de Cupertino semble bien décidé  à prendre le problème à bras le corps. Il vient d’envoyer un courrier de type « cease and desist » (ordonnance de cessation et d’abstention) à (au moins) un internaute chinois, qui vend ce type d’appareil et les montre sur son compte Twitter. L’identité du vendeur n’est pas connue, mais vous pouvez voir un exemple de ventes illégales sur un autre compte Twitter ci-dessous.

Dans la lettre envoyée par les avocats chinois d’Apple, le constructeur demande au mystérieux vendeur de cesser d’acquérir, de montrer et de vendre des prototypes.

« Votre violation intentionnelle se manifeste spécifiquement comme suit : publier des informations non publiques sur les nouveaux produits d’Apple, via les réseaux sociaux, y compris la conception et les performances de ces nouveaux produits. »

Mais surtout, les avocats demandent de fournir une liste des personnes qui lui ont proposé ces appareils. Le vendeur a 14 jours pour signer un document dans lequel il promet de satisfaire aux demandes d’Apple.

A découvrir aussi en vidéo :

On ne sait pas avec certitude si Apple a envoyé d’autres lettres de ce type, mais il est clair que le constructeur veut casser le marché « gris » de vente de prototypes et connaître les origines de leurs fuites, qui pourraient se situer aux niveau des usines chinoises de ses sous-traitants. Apple ne plaisante décidément pas avec le secret…

Source : Motherboard/Vice


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page