Acceuil

Amazon frappé d’une amende record de 887 millions de dollars pour la protection de la vie privée de l’UE

L’amende a été infligée le 16 juillet et divulguée vendredi dans un dossier financier. Il s’agit de la plus importante des trois années d’histoire de la loi, suivie de l’amende de 50 millions d’euros imposée à Google en 2019.

Les régulateurs ont déclaré que le traitement des données personnelles par Amazon n’était pas conforme aux exigences du RGPD, et la société a reconnu qu’elle avait reçu l’ordre de modifier ses pratiques commerciales.

Amazon a déclaré que la décision réglementaire était “sans fondement” et a ajouté qu’elle prévoyait de “se défendre vigoureusement dans cette affaire”.

“La décision relative à la façon dont nous montrons aux clients des publicités pertinentes repose sur des interprétations subjectives et non testées de la loi européenne sur la protection de la vie privée, et l’amende proposée est totalement disproportionnée avec même cette interprétation”, a déclaré la société.

La sanction pour la violation alléguée a été imposée par les régulateurs des données au Luxembourg, où Amazon a son siège européen. Un porte-parole de l’autorité luxembourgeoise des données, la CNPD, a refusé de commenter, invoquant la nature en cours de la procédure judiciaire.

L’amende marque le dernier exemple de régulateurs européens se concentrant sur Big Tech. Les responsables européens et britanniques scrutent de plus en plus les pratiques commerciales d’entreprises telles qu’Amazon, Pomme (AAPL), Facebook (FB) et Google (GOOG) au milieu d’allégations, ils ont nui à la concurrence et abusé de la vie privée des consommateurs. Le RGPD, ou Règlement général sur la protection des données, vise à contrôler la manière dont les plateformes numériques utilisent les données des consommateurs et à réglementer les violations de données.

Dans une autre déclaration à CNN Business, Amazon a déclaré que les informations sur les clients n’avaient pas été divulguées ou exposées.

“Le maintien de la sécurité des informations de nos clients et de leur confiance est une priorité absolue”, indique le communiqué. “Il n’y a eu aucune violation de données et aucune donnée client n’a été exposée à un tiers. Ces faits sont incontestés.”

En vertu de la loi européenne sur la protection de la vie privée, les violations peuvent entraîner des sanctions pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires mondial d’une entreprise, selon le montant le plus élevé.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page