Politiques

l’afficheur va être convoqué devant le tribunal correctionnel

Le parquet de Toulon affirme vouloir engager des poursuites contre Michel-Ange Flori.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

L’homme soupçonné d’avoir créé des affiches représentant Emmanuel Macron en Adolf Hitler va être convoqué devant le tribunal correctionnel, révèle France Bleu Provence jeudi 28 juillet. Le parquet de Toulon affirme vouloir engager des poursuites. Le président de la République a déposé plainte.

L’afficheur Michel-Ange Flori a été entendu jeudi matin par les policiers de la sûreté départementale de Toulon dans le cadre de l’enquête pour injure publique ouverte il y a plus d’une semaine. Il a refusé de répondre aux questions des policiers, “réservant ses déclarations à la justice lors de l’audience”, a indiqué l’un de ses proches à France Bleu Provence.

Les affiches sont collées sur des panneaux à la Seyne-sur-Mer et à Toulon depuis une semaine. Elles représentent le président avec le même costume, la même coiffure et moustache qu’Hitler. Il porte un brassard autour du bras, rappelant le brassard nazi, mais sur lequel “LREM” remplace la croix gammée. A côté de son portrait, est écrit : “Obéis, fais-toi vacciner”.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page