Sports

La nouvelle provocation de Domenech

Malgré son bilan cataclysmique lors de son passage à la tête du FC Nantes, Raymond Domenech porte un regard étonnant sur cette expérience nantaise

Plus de dix ans qu’il attendait ça. Eloigné des terrains depuis la fin de son aventure à la tête des Bleus après la désastreuse Coupe du monde 2010, Raymond Domenech a fait son grand retour sur un banc, fin décembre, en prenant les rênes du FC Nantes. Avec une mission pour le technicien de 69 ans: assurer le maintien des Canaris, alors 15es de Ligue 1. L’expérience aura tourné court. Après seulement 46 jours et sept matches sans la moindre victoire, Raymond Domenech est en effet congédié et remplacé par Antoine Kombouaré. Le FC Nantes, descendu à la 18e place, est au bord du gouffre.

Interrogé par France Info, l’ancien sélectionneur tricolore garde pourtant un bon souvenir de ce retour sur un banc de touche. « Ce que j’ai vécu avec les joueurs était vraiment, pour moi, une belle expérience, a-t-il ainsi assuré. Je sais, à chaque fois, les gens me disent ‘ouais, mais c’était traumatisant’. Ils situent ça à un niveau d’image et d’orgueil. Moi, il y a longtemps que j’ai dépassé tout ça. Ce que j’ai vécu c’était du concret sur le terrain. Ce que les gens pensent à l’extérieur de l’expérience en disant ‘ça a été raté’… Le nombre d’entraîneurs qui ont des expériences et ne réussissent pas, il y en a un wagon.»

Je fais partie de ceux qui ont sauvé le FC Nantes

Et le technicien lyonnais peut d’autant plus être satisfait qu’en dépit de son bilan calamiteux, il est convaincu d’avoir joué un rôle dans le maintien du FCN. « Moi, je pense que ce qu’on avait mis en place a aussi aidé à apaiser un petit peu ce climat d’incertitude, d’inquiétude, de remettre les joueurs en confiance. Je fais partie de ceux qui ont sauvé le FC Nantes aussi. Je sais que les gens vont bondir, quelques-uns vont dire ‘il est fou’, mais je m’en fous », a-t-il affirmé.

Raymond Domenech assure d’ailleurs ne pas avoir été à côté de la plaque. « Non, pas du tout. Non, je pourrais reprendre maintenant n’importe quel club de la même manière, avec la connaissance des systèmes, a-t-il encore assuré. Vous oubliez que j’ai fait de la formation pendant plus de 15 ans. Je n’ai pas eu le sentiment d’être dépassé à ce niveau-là. D’ailleurs, vous pouvez chercher partout, il n’y a pas joueur qui a dit qu’il avait le sentiment qu’on faisait tout et n’importe quoi.»

Lire aussi :Domenech, son commentaire osé sur le FC NantesViré de Nantes, Domenech n’a pas tout perdu


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page