People

Jonathan Dassin orphelin à 16 ans : “Je veux vivre le plus longtemps possible pour mes enfants”


Même s’il n’a pas vraiment connu son père, celui-ci a une place importante dans la vie de son fils, ainsi que celle de sa petite famille. “On a grandi dans la maison de Feucherolles [dans les Yvelines, ndlr], qu’il avait fait construire. Tout faisait référence à lui, confie Jonathan à Gala. On regardait les émissions qui lui étaient consacrées, et les films de famille, les diapositives… Cela ne m’inspirait aucune émotion particulière, sinon l’envie de découvrir son histoire. En revanche, j’ai été très touché le 14-Juillet dernier lorsque, pendant le défilé militaire, la fanfare a repris Les Champs-Élysées. Cette chanson est un monument, comme l’Arc de triomphe ! J’étais très fier ce jour-là, mon père le mérite.

Il ajoute, concernant ses enfants : “Ils le connaissent, c’est quelqu’un d’important pour eux, mais on ne fait pas la messe autour du grand-père“, explique Jonathan.

Devenu artiste à son tour, Jonathan Dassin fait perdurer le souvenir de son papa, icône de la chanson française. Il qualifie tout de même son patronyme de “lame à double tranchant“. “J’ai déjà entendu des remarques désobligeantes sur mon nom et ça m’a parfois desservi. Mais il suscite aussi une certaine bienveillance qui m’a beaucoup apporté“, précise-t-il.

Toutefois, la possibilité d’un nom de scène a vite été écarté : “J’y ai souvent pensé, encore dernièrement. Mais je suis fier de mon père, de mon grand-père [le réalisateur Jules Dassin, ndlr]. Il y a une tradition artistique dans la famille et je veux m’y inscrire.

Retrouvez l’interview de Jonathan Dassin dans Gala n°1648, en kiosque ce jeudi 29 juillet 2021.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page