Femme

Comment retrouver l’odorat selon les parfumeurs ?

C’est l’un des symptômes les plus connus du Covid-19 et peut-être l’un des plus déroutants. La perte d’odorat (ou anosmie) touche plus des deux tiers des formes légères de Covid*. Si la plupart des patients récupèrent très vite l’odorat (après plusieurs jours ou semaines), pour certains, ça peut durer des mois…

Heureusement, dans 98% des cas, l’odorat finit par revenir, mais il faut être patient et entraîner le cerveau à reconnaître les odeurs. L’anosmie liée au Covid-19 n’est pas grave, mais elle nécessite un peu de rééducation, comme on le ferait chez le kiné après une blessure.

Perte d’odorat liée au Covid-19 : Comment rééduquer son nez ?

« Il faut prendre des odeurs qui nous sont familières, son parfum, le café du matin, le curry qu’on aime cuisiner avec le poulet, les fleurs de son jardin. Il faut se forcer à sentir en regardant ce qu’on est en train de sentir, c’est très important de regarder l’odeur en même temps qu’on la renifle, ça permet au cerveau d’associer l’odeur à l’image, et on se rééduque comme ça », explique le chirurgien ORL et spécialiste de l’odorat Jérôme Lechien à nos confrères de France Inter.

« Il faut être patient, ça ne marche pas forcément tout de suite, mais il faut persévérer. Et surtout, associer l’image, car on a des patients qui s’entrainent à sentir en fermant les yeux, et ça, ça ne marche pas, on constate qu’au bout du compte, ils ne savent plus à quoi attribuer les odeurs qui reviennent ».

Lorsque l’anosmie liée au Covid-19 perdure, les hôpitaux et les professionnels de la santé conseillent de plus en plus aux patients de se tourner vers l’Olfactory Stimulation Therapy and Memory Reconstruction (ou OSTMR). D’habitude, cette thérapie olfactive est plutôt utilisée pour reconstruire la mémoire après un trauma ou un AVC afin d’éveiller des souvenirs et des réponses émotionnelles, mais la méthode est désormais utilisée également pour travailler sur les troubles de l’odorat et du goût post COVID-19.

Covid-19 : Peut-on retrouver l’odorat grâce au parfum ?

« Je ne suis pas médecin, je ne suis pas chimiste et je ne suis pas scientifique, mais je connais le pouvoir du parfum », prévient la parfumeuse Sue Phillips dans le magazine PopSugar. L’experte olfactive a lancé un programme de guérison par le parfum dans sa boutique à New York, qui a déjà permis d’aider plus d’une vingtaine de survivants du Covid-19 à retrouver l’odorat. « Notre odorat est ce qu’il y a de plus puissant. Ce que les gens ne réalisent pas, c’est que notre système limbique, qui est le cerveau, est directement connecté à notre bulbe olfactif. Lorsqu’on sent des ingrédients, des capteurs le transmettent au système limbique. C’est comme si le brouillard se dissipait, le cerveau prend le relais en quelque sorte et soudain, on est capable de sentir à nouveau. C’est transformateur. »

Parfois, il faut 45 minutes dans une session avant qu’il y ait un premier résultat. Pour d’autres, cela ne nécessite que vingt minutes, même s’il n’y a jamais de garanties.

« Il faut continuer à pratiquer l’odorat. Personne ne nous apprend à sentir comme on nous apprend à lire et à écrire. Dès la naissance, nous respirons, nous sentons, nous goûtons. Nous n’y pensons pas. Mais si ce sens est « mort », vous devez y penser. Vous devez être pleinement présent et méditer. C’est quand vous êtes vraiment concentré que vous pouvez permettre aux vibrations olfactives de pénétrer dans votre nez, à travers le système olfactif et jusqu’au système limbique. Alors, il y aura une sorte de percée  »

*Source : France Inter

A LIRE EGALEMENT




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page