Technologie

Votre carte bancaire sera bientôt équipée d’un lecteur d’empreintes pour encore plus de sécurité


Face à la concurrence des smartphones, la carte bancaire physique est encore loin d’avoir dit son dernier mot. Le groupe Thales vient de développer un nouveau modèle avec lecteur d’empreintes digitales conférant à ce bout de plastique un confort d’utilisation équivalent au paiement par smartphone, sans pour autant abaisser le niveau de sécurité des transactions.

Cette nouvelle forme de carte permet en effet de réaliser des paiements sans contact sans limites de transaction, comme avec les smartphones, car l’utilisateur est authentifié.
Sur les cartes bancaires classiques, cette authentification n’existe pas, c’est pourquoi les paiements sans contact sont plafonnés à une cinquantaine d’euros. Un autre avantage est que le lecteur d’empreinte permet de s’affranchir du code PIN pour les paiements avec contact. Ce qui peut être utile pour ceux qui ont du mal à retenir les quatre chiffres.

A découvrir aussi en vidéo :

Les données de référence des empreintes sont stockées directement dans la puce sécurisée de la carte bancaire.

« Elles ne sont pas conservées sur les serveurs de la banque ni transmises à un bureau de personnalisation », indique Thales.

Ce niveau de sécurité est comparable à celui des smartphones qui stockent également les données biométriques dans des puces ou des coprocesseurs séparés et isolés du reste du système. Cette zone de stockage est appelée Secure Enclave sur un iPhone, Titan M sur un Google Pixel et TrustZone sur les smartphones Android.

BNP Paribas sera le premier fournisseur

En France, le premier réseau bancaire à proposer ce type de carte est BNP Paribas. « Après un pilote concluant avec la carte de paiement biométrique de Thales, nous avons décidé de la proposer à tous nos clients », explique Jean-Marie Dragon, responsable des paiements et des cartes chez BNP Paribas, dans un communiqué. Pour en bénéficier, il faudra toutefois se soumettre à une procédure d’enrôlement de l’empreinte en agence.
C’est un peu plus contraignant qu’avec un smartphone, mais cela permet de vérifier que c’est bien le bon utilisateur qui transfère ses données biométriques sur la carte.

Concrètement, cela signifie qu’il faut aller dans une agence où la carte sera mise dans un appareil spécial permettant d’inscrire les données d’empreintes sur la puce. L’opération en tant que telle n’est pas compliquée. Il suffit de poser plusieurs fois son pouce sur la zone du lecteur, jusqu’à ce que la petite diode verte intégrée à la carte se mette à clignoter. Sur le principe, c’est donc aussi simple que sur un smartphone.

Mais les smartphones continueront de garder l’avantage de la disponibilité de l’offre. Le paiement mobile est désormais intégré par défaut dans tous les smartphones, et cela gratuitement. Il suffit de l’activer pour en profiter.
Pour obtenir une carte bancaire biométrique, en revanche, il faudra faire une demande spécifique auprès de l’établissement bancaire. Et il n’est pas impossible que les banques décident de faire payer plus cher ce nouveau type de carte. Il faudra attendre la finalisation des offres pour le savoir.
Le succès commercial de cette nouvelle carte n’est pas non plus une évidence. Comme le souligne The Register, Mastercard avait déjà présenté une carte bancaire avec lecteur d’empreintes en 2017. Mais finalement, elle a fait un flop.

Source : Thales


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page