Sports

« On s’est trouées à maintes reprises »

Alors que les Bleues ont manqué leur entrée dans le tournoi olympique face au Japon, Sandrine Gruda a pointé du doigt certaines insuffisances de son équipe.

Les Bleues n’ont pas été au rendez-vous. Alors qu’elle restaient sur une finale perdue lors du championnat d’Europe, les joueuses de Valérie Garnier ont chuté pour leur premier match dans le tournoi olympique face au Japon (74-70). Un résultat qui n’est pas pour plaire à l’intérieure des Bleues Sandrine Gruda. « Je suis très déçue de cette performance », a-t-elle confié avant de faire une analyse des manques de sa formation. « La différence s’est jouée, je crois dans l’agressivité, en attaque d’abord, où l’on n’a pas réussi à provoquer assez de fautes pour aller sur la ligne des lancers francs, mais surtout en défense, a confié la joueuse de Schio dans des propos recueillis par le quotidien L’Equipe. Alors que généralement, on est connues pour ça, notre défense. Elles mettent 74 points, et c’est beaucoup trop pour une équipe de ce calibre. »

Gruda : « On n’y était pas du tout »

Des errements défensifs qui, au bout du compte, se payent au tableau d’affichage. « On s’est trouées à maintes reprises en défense et ça nous a coûté la victoire, a regretté Sandrine Gruda. On est devant au rebond, sans perdre trop de ballons. Mais elles ont été adroites, ont mis dedans à trois points. On n’y était pas du tout. » Alors que cette entrée en matière face au Japon était, à ses yeux un des matchs « où il faut répondre présent », l’intérieure des Bleues regrette la performance de son équipe. « On doit l’accepter et rester concentrées. Etre énervé et déçu fait partie du processus, assure la joueuse de Schio. Tu t’en sers pour ‘switcher’, entrer dans un autre mode, changer de visage. » Alors que le Nigeria se présente avant le duel face aux Etats-Unis, les Tricolores vont devoir se reprendre sous peine de voir leur tournoi olympique s’achever plus tôt que prévu.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page