Politiques

Loi sanitaire, candidatures à droite pour l’élection présidentielle… Le “8h30 franceinfo” de Damien Abad

Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale et député de l'Ain était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 27 juillet 2021.
Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale et député de l’Ain était l’invité du “8h30 franceinfo”, mardi 27 juillet 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Damien Abad, le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale et député de l’Ain, était l’invité du “8h30 franceinfo” mardi 27 juillet 2021. Il répondait aux questions de Marie Bernardeau et Jean-Jérôme Bertolus.

Pass sanitaire : “Quand on n’arrive pas à créer la confiance, on crée la contrainte”

Deux jours après l’adoption par le Parlement du projet de loi sanitaire, Damien Abad dit sur franceinfo s’être “abstenu” lors du vote du texte parce qu’il a “vraiment des réticences sur le pass sanitaire” qui est, selon lui, “une sorte de vaccination obligatoire déguisée”. “Et moi, je préfère qu’on soit transparent et qu’on dise des choses aux Français”, a-t-il déclaré. 

Damien Abad n’est pas opposé “au principe du pass sanitaire”, mais il craint qu’il soit une étape vers un futur plus restrictif, avec des “couvre-feux et ensuite le confinement”, dit-il.

De plus, le député estime que son application sera difficile : “Vous demandez à un restaurateur de contrôler un pass sans contrôler son identité. La réalité, c’est quoi ? C’est que ça va être très flou et qu’il va y avoir beaucoup de fraudes. C’est la vaccination qui fonctionne”, affirme-t-il. Selon lui, le gouvernement a agi sous la contrainte : “Quand on n’arrive pas à créer la confiance, on crée la contrainte. J’aurais préféré un pacte de confiance et de responsabilité plutôt qu’un pacte de contrainte”, tranche-t-il.

Election présidentielle de 2022 : “Que tous ceux et toutes celles qui veulent être candidat le disent”

Interrogé sur les récentes candidatures de plusieurs ténors de la  droite à l’élection présidentielle, Damien Abad appelle tous les potentiels candidats à se faire connaître. “C’est maintenant qu’il faut le dire”, dit-il. “La seule chose qui m’intéresse, c’est qu’à la fin, il y en ait qu’un seul”, a-t-il souligné.

Parmi les candidats qui se sont déjà déclarés, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de France, Philippe Juvin, le patron du service des urgences de l’hôpital Georges Pompidou, maire Les Républicains de La Garenne-Colombes.

Après la revue des troupes, la seconde étape sera, selon Damien Abad, le congrès qui “a lieu le 25 septembre. C’est là qu’on choisira si on a un mode de départage ou de primaire. On l’appelle comme vous voulez”, dit-il. “J’ai beaucoup de réserves sur la primaire. Non pas que la primaire nous a fait perdre en 2016. Ce n’est pas vrai.  Mais parce qu’aujourd’hui, dans une période de crise sanitaire comme la nôtre, je ne suis pas sûr qu’on puisse intéresser massivement les Français”, fait remarquer Damien Abad.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du mardi 27 juillet 2021 :


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page