Femme

Côte d’Azur : palmarès des meilleures adresses pour des vacances inoubliables

  • Un déjeuner ou un dîner au restaurant La Grange, au Brusc

    À deux pas de la ville de Six-Fours-les-Plages semblerait presque se dissimuler la terrasse partiellement ombragée, du restaurant La Grange. Une adresse gastronomique de haute voltige, pilotée par un jeune couple de passionnés, donnant le la à une équipe dynamique qui contribue à réconforter l’atmosphère de ce lieu à la fois chic et décontracté.

    Dans notre assiette s’est alors glissée une myriade de plats colorés, aux inspirations exotiques dont on ne se lassera jamais.

    En premières notes ? Des tapas, ou plutôt des Petiscos dont les premières notes ont été orchestrées par « L’Extra Guigui », qui s’illustre par un pain vapeur résolument moelleux, et un effiloché de cochon gourmand.

  • Un déjeuner ou un dîner au restaurant La Grange, au Brusc (suite)

    A la carte, notre rédaction s’est ensuite tournée vers le Big Sashimi mariné au soja et son coulis de mangue, avant de conclure par la Mélasse. Une pâtisserie audacieusement réussie, qui crédibilise comme il se doit la betterave en guise de bouquet final, à travers une composition fusionnant les saveurs du citron yuzu et d’un praliné gourmand. Une adresse à tester, et à conserver.

    Restaurant La Grange, 1305 corniche de la Coudouliere, 83140 Le Brusc.

  • Une baignade au Cap Brun

    Enlisée dans l’Anse de Méjean, la calanque du Cap Brun n’a pas son pareil sur la côte varoise. Doté d’une petite plage de gravillons, d’une mer bleu azur bordée par des maisonnettes de pêcheurs colorées, le Cap Brun est un écrin résolument dépaysant. La plage minimaliste est accessible à pieds comme en voiture, dont le sentier comme gardé secret, et la route, offre une vue en plongée sur la petite baie turquoise. 

    Le Cap Brun, 83 000 Toulon

  • Une escapade nocturne au marché de Sanary-sur-Mer

    Pour arpenter les rues de la ville côtière de Sanary-sur-Mer au crépuscule, rien n’est comparable au marché nocturne. Récurrence estivale, ce marché artisanal voit fleurir parmi ses stands, des produits locaux de qualité, mêlant gourmandise et plaisirs de l’été.

    Du 26 juin au 30 août 2020 de 19 heures à minuit 30.
    Le Port, Sanary-sur-Mer 83110

  • Une expérience culinaire à La Villa Madie à Cassis

    Niché dans l’Anse de Corton, un récif emblématique de Cassis, le restaurant auréolé deux étoiles, surplombe aisément la mer bleu azur et ses rochers. Une carte résolument gourmet, pilotée par le chef Dimitri Droisneau.

    Avenue de Revestel-anse de Corton, 13260 Cassis
    04 96 18 00 00

  • Admirer le coucher de soleil au Château de Nice

    Surplombant la baie niçoise, ce château datant XIe siècle et dont la construction perdura jusqu’au XVIIIe siècle, est un joyaux architectural doté d’une vue à couper le souffle. Érigée sur la colline rocheuse de la ville de Nice, cette forteresse baignée d’histoire, comprend un fastueux parc au cœur du Vieux-Nice, où il est recommandé de se rendre pour gagner de la hauteur et contempler le soleil se coucher.

  • Une journée plage sur l’île du Gaou à Six-Fours-les-Plages

    Composée du Petit et du Grand Gaou, l’île communément appelée le Gaou, est située dans le prolongement du port du Brusc, en faisant face à l’île des Embiez. Appréciée des habitants locaux qui viennent s’y reposer ou s’adonner à des parties de pétanques dans la pinède, l’île du Gaou est en prime un gage de paix, puisqu’elle est accessible uniquement à pied par une passerelle. Pour admirer le lever comme le coucher du soleil derrière les flancs de la roche, ou pour piquer une tête dans son eau translucide, le Gaou coche toutes les bonnes cases. 

  • Un après-midi dans les jardins de la Villa Ephrussi de Rothschild

    Reflet de la frénésie des palais italiens, la Villa Ephrussi de Rothschild, située à Saint Jean-Cap Ferrat, fait fusionner prouesse architecturale et sérénité. Ce havre de paix compte parmi ses merveilles, des jardins inspirés des quatre coins du monde. Le jardin à la Française, le jardin japonais, exotique, lapidaire, Florentin, Espagnol, Provençal, mais aussi la Roseraie qui contraste merveilleusement avec la myriade de roses anciennes qui font de cet écrin de verdure, un monde à part entière.

    Villa Ephrussi de Rothschild
    1 Avenue Ephrussi de Rothschild, 06230 Saint-Jean-Cap-Ferrat

  • Une randonnée sur le littoral de Giens

    Pour un dépaysement sans pareil, le sentier du littoral de la Presqu’île de Giens est à noter dans notre carnet d’adresses méridionales. S’il s’emprunte à pied, ce n’est que pour nous faire profiter des paysages à couper le souffle qu’il promet. Face à nous, des îlots, des criques jonchées de pinèdes et des plages enlisées se succèdent pour nous faire apercevoir en toile de fond l’île de Porquerolles, la Tour Fondue et la Badine à l’est, et la Madrague et le port du Niel, à l’ouest. 

  • Un détour gourmet au Local à Toulon

    Faisant face à l’incontournable plage du Mourillon, ce restaurant gastronomique n’a plus de renommée à se faire auprès des Toulonnais qui vantent ses mérites. Orchestrée par le chef Thibaud Durix, la carte du restaurant fait écho aux accents méditerranéens en se basant sur des produits locaux et de haute qualité, que le chef prend plaisir à sublimer.
    455 Littoral Frédéric Mistral, 83000 Toulon France
    04 94 20 20 61 32

  • Une excursion sur l’île de Porquerolles

    À quelques minutes de bateau de la Presqu’île de Giens, l’île de Porquerolles regorge de pépites environnementales. Parmi ses cinq plages, on retient la plage d’Argent et de la Coutarde où il est bon de flâner sur le sable chaud, ses innombrables circuits et itinéraires, mais aussi ses restaurants et activités à découvrir. Ente la plongée sous-marine, le snorkeling, les balades en VTT, et les randonnées, l’île de Porquerolles est le fief des amoureux du farniente et de ceux qui ont soif d’aventure.

  • Déjeuner au Carbet à Giens

    Après s’être laissé porter par le courant chaud dans cette baie bleu turquoise, on gagne le bord de mer pour goûter aux mets provençaux suggérés par le restaurant le Carbet de Hyères-les-Palmiers. Comme les pieds dans l’eau, on prend plaisir à découvrir les gambas grillées, la daube de poulpe et ses petits légumes, pour finir sur des gourmandises accompagnées d’un café, à savourer les yeux rivés sur la mer. 
    Chemin de l’Estanci, 83400 Giens

  • Le Vallon des Auffes à Marseille

    Connu et reconnu pour être l’un des endroits les plus authentiques de la cité phocéenne, le Vallon des Auffes est un petit port de pêche pittoresque presque dissimulé sur la corniche Kennedy. Situé à 2 km du Vieux-port et enlisé entre l’iconique plage des Catalans et l’anse de Malmousque, ce coin de paradis marque un arrêt dans le temps.

    Rue du Vallon des Auffes 13007 Marseille

  • Une pause sucrée chez Lac à Nice

    Fusion parfaite entre tradition et modernité, les pâtisseries de cette maison niçoise, témoignent du savoir-faire émérite du chef Pascal Lac. Parmi les gourmandises, on s’empresse de goûter aux délices du Craquelin, du baba au rhum, du Cheesecake aux abricots rôtis et au Désir, un entremet résolument chocolaté.

    12 Rue de la Préfecture, 06000 Nice
    04 93 53 60 69

  • Un goût d’Italie au restaurant Les amoureux à Nice

    Offrant un avant-goût de Napoli, cette pizzeria est un dépaysement total, autant dans l’assiette que par son ambiance italienne. Tenue par Ivan et Monica, de véritables passionnés, les Amoureux est une adresse exquise où il est bon de se rendre pour goûter aux mérites de cette trentaine de pizzas d’exception. Entre la version aux truffes, celle au pesto d’agrumes, mais aussi aux trois mozza, tous les envies seront servies. Et ce qui diffère ? Les pizzas pour les filles, épousent la forme d’un cœur. 

    46 Boulevard Stalingrad, 06300 Nice

  • Un après-midi dans le Vieux Hyères-les-Palmiers

    Comme un avant-goût d’Italie, le vieux Hyères est l’étape incontournable si l’on visite le sud de la France. L’ambiance provençale de cette vieille ville nichée sur la colline et surplombée par le château médiéval des Seigneurs de Fos, nous plonge dans une atmosphère d’antan, où se bousculent les terrasses mi-ombragées et les échoppes de produits locaux.

  • Le coucher de soleil au Mont Faron

    Culminant à 584 mètres d’altitude, le Mont Faron surplombe la ville côtière de Toulon et ses alentours. Sanary-sur-Mer, Six-four-les-Plages, Ollioules, Hyères-les-Palmiers, le Pradet mais aussi les communes varoises bordées par les vagues, Saint-Mandrier et la Seyne-sur-Mer. Accessible en voiture ou par téléphérique, le Mont Faron qui jouxte le Mont Coudon, est un spot quasi-irréel, où il est bon de prendre place, pour apercevoir les reflets du soleil flotter sur l’eau, avant de disparaître dans une flopée de nuages.

  • Dîner les « pieds dans l’eau » à l’Endroit à Hyères

    Ancré face à l’île de Porquerolles, et fusionnant la cuisine méridionale et la cuisine traditionnelle française avec des accents asiatiques, le restaurant l’Endroit promet une explosion gustative dans un cadre idyllique. Déclinés à toutes les sauces, les poissons grillés, seiches fraiches, poulpes et autres produits de la mer, sauront nous enivrer, depuis notre table prenant place sur la terrasse érigée au-dessus de l’eau turquoise.

    1 Avenue Emile Gérard, 83400 Hyères
    04 94 58 00 97

  • Une promenade dans le village du Castellet

    Surplombant les champs de vigne des fameux AOC Bandol et le massif de la Sainte Baume, le village féodal du Castellet subjugue par son charme pittoresque méditerranéen. Les ruelles colorées, les maisonnettes restaurées et son ciel bleu presque toute l’année, le Castellet regorge de petites échoppes mettant en relief le savoir-faire local. 

  • Déjeuner à La môme plage à Cannes

    Au charme fou, cette plage à deux pas du palais des Festivals, est parsemée de bains de soleil et de grains de sable doré. Dans l’assiette, on retrouve toutes les saveurs méditerranéennes sublimées par le chef Alexandre Elia qui s’affaire à éveiller les sens et les papilles de convives.
    Restaurant La môme plage, Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes

  • Une petite randonnée jusqu’à la calanque de Morgiou

    Au départ de la cité universitaire de Luminy, le sentier pour accéder à la calanque de Morgiou est jonché de surprises verdoyantes. Balisé par des pointillés jaune et bleu, ce chemin du littoral nous fait emprunter un parcours mi-ombragé dans la forêt de pinèdes, jusqu’à nous mener sur la plage de Morgiou, dont l’authenticité et la sérénité qui nous y bercent, nous mènent à penser qu’elle est finalement presque gardée secrète.

    La Calanque de Morgiou, 13009 Marseille




  • Source link

    Afficher plus

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page