Auto-Moto

ce que l’on sait déjà sur l’Hypercar des 24h du Mans

La Scuderia reviendra au Mans en 2023. Découvrez les premières infos sur le programme et notre illustration exclusive de l’hypercar italienne.

Ferrari se présentera dans la Sarthe en 2023, cinquante ans après le dernier engagement officiel de la Scuderia. Depuis, seules quelques initiatives indirectes (Lancia LC2, Ferrari 333 SP) avaient porté les couleurs de Maranello au Mans côté prototypes. L’entrée en vigueur du budget plafonné en Formule 1 invite les écuries à rediriger ressources et ingénieurs vers d’autres programmes… et pourquoi pas sur l’endurance. Les premières simulations ont débuté début 2021, avant même l’annonce officielle du retour de la marque en championnat du monde (WEC) et aux 24 heures du Mans. Le nouveau département espère que son prototype hybride effectuera ses premiers tours de roues au printemps 2022.

Un V6 turbo de 3.0-litres – comme celui de la 296 GTB – pourrait trouver sa place en position centrale arrière. Comme Toyota et Peugeot, Ferrari ajoutera un système hybride récupérant l’énergie et redistribuant la puissance aux roues avant, transformant l’engin en quatre-roues motrices en sortie de virage. Conformément au règlement, la puissance cumulée sera limitée à 680 ch (500 kW). Notre illustration exclusive (ci-dessus) donne un aperçu du look possible de cet engin.

Sur le terrain, les voitures seront exploitées par la structure AF Corse, basée à Plaisance (Italie), à 120 kilomètres de Maranello. L’écurie fondée par Amato Ferrari – rien à voir avec la famille – a remporté des victoires au Mans en catégorie GTE en 2012, 2014 et 2019, avec des 458 Italia et 488 GTE Evo. Expérimentée en endurance, elle a l’habitude d’évoluer dans l’espace contraint des balances de performance (BoP), chargée d’équilibrer les forces entre tous les constructeurs présents en 2023. Ferrari affrontera Toyota, Peugeot, BMW, Porsche, Audi, Glickenhaus et peut-être encore d’autres programmes…

=> Les secrets de la Toyota GR 010

Au volant, tout reste ouvert. La Scuderia pourrait compter sur les piliers d’AF Corse : Alessandro Pier Guidi, James Calado, Miguel Molina… D’autres hommes issus de la Ferrari Academy pourraient astucieusement s’ajouter à l’effectif, comme le sous-estimé Britannique Callum Ilott ou le pilote Alfa Romeo F1 Antonio Giovinazzi. Quid des stars de la Scuderia en Formule 1 ? Charles Leclerc a déjà fait part de son intérêt pour la classique sarthoise. Et l’intelligence de course de Carlos Sainz Jr. ferait sans doute merveille au Mans. Espérons que leur agenda sera libre au solstice d’été 2023.

Les 9 victoires Ferrari aux 24 heures du Mans :

  • 1949 – Ferrari 166 MM – Mitchell Thomson – Chinetti
  • 1954 – Ferrari 375 Plus – González – Trintignant
  • 1958 – Ferrari 250 TR58 – Gendebien – P.Hill
  • 1960 – Ferrari 250 TR59/60 – Gendebien – Frère
  • 1961 – Ferrari 250 TRI/61 – Gendebien – P.Hill
  • 1962 – Ferrari 330 TRI/LM – Gendebien – P.Hill
  • 1963 – Ferrari 250 P – Scarfiotti – Bandini
  • 1964 – Ferrari 275 P – Gichet – Vaccarella
  • 1965 – Ferrari 250 LM – Rindt – Gregory

Illustration : Julien Jodry

A lire sur auto-moto.com : 

Tout sur la Peugeot 9X8 (photos et infos officielles)

Pourquoi Porsche revient aux 24h du Mans

24h du Mans : les 24 voitures de légende

Réécoutez le son magique de la Peugeot 905 – VIDEO

Il y a toujours une bonne raison pour réécouter la Ferrari 333 SP


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page