Sports

Kitsohurry, éliminé d’entrée, crie au scandale

Premier Français en lice dans le tournoi olympique de boxe, Samuel Kitsohurry (poids plumes) s’est incliné aux points dès le premier tour face à l’Américain Ragan. Un scandale, selon lui.

En 2016, la boxe avait été le sport n°1 pour la délégation française, avec six médailles remportées dont deux en or. Cette année à Rio, le tournoi est plutôt mal parti pour les Bleus (qui ne feront de toute façon pas aussi bien qu’à Rio car ils ne sont que cinq qualifiés), avec la défaite d’entrée de Samuel Kitsohurry. Seul tricolore en lice ce samedi, dans la catégorie des poids plumes, le Bordelais de 25 ans a été battu aux points par l’Américain Duke Ragan, deux juges l’ayant donné vainqueur, contre trois en faveur de son adversaire. Devancé dans le premier round (4 juges contre 1), Kitsohurry a dominé les débats ensuite (3 juges contre 2 dans le deuxième, 4 juges contre 1 dans le troisième), mais au final, c’est bien lui qui s’incline.

Kitsohurry : « Je ne comprends pas qu’en amateurs, il y ait encore ces pointages »

Au micro de France Télévisions, Kitsohurry n’a pas mâché ses mots, estimant s’être fait voler la victoire : « Le premier round a été compliqué, mais je pense être largement devant dans le deuxième et le troisième. Franchement, ça me fait c***. Après, on sait ce que c’est la boxe, il y a toujours eu ça dans la boxe. C’est comme ça, maintenant il faut continuer, aller de l’avant. Je vais passer professionnel. Je ne comprends pas qu’en amateurs, il y ait encore ces pointages, des pointages de m***, excusez-moi du terme. Je suis vraiment désolé pour la Fédération, pour mes parents, pour ma famille. Ça me fait c*** aussi pour moi. Dans le troisième, je pensais que j’avais gagné, le mec était tout le temps dans le vent, il prenait tous les coups. Il n’a rien à faire en huitièmes. » L’équipe de France de boxe va désormais devoir se remettre de cette désillusion. Dimanche, aucun boxeur français ne sera en lice.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page