Economie

Sean Penn ne tournera plus tant que toute l’équipe ne sera pas vaccinée

Tout juste rentré du festival de Cannes où il a présenté en compétition son long-métrage Flag Day dans lequel il jouait aux côtés de sa fille Dylan, Sean Penn trace une ligne rouge à Hollywood. Selon le magazine américain Deadline de jeudi 22 juillet, il a lancé un ultimatum aux producteurs : sa participation à tous les tournages cinématographiques ou audiovisuels sera désormais conditionnée au fait que l’équipe entière soit vaccinée contre le covid. Sans quoi l’acteur et réalisateur américain refusera de mettre les pieds sur le plateau.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Cannes 2021 : « Flag Day », le tandem sentimental de Sean Penn avec sa fille

C’est le scénario auquel Sean Penn est confronté pour le tournage de la série Gaslit sur le Watergate réalisée par Matt Ross et produite par NBCUniversal. Il menace clairement de ne pas revenir sur le plateau à Burbank en Californie pour y tenir le rôle-titre de John Mitchell, le procureur général des Etats-Unis sous la présidence de Richard Nixon, auprès de Julia Roberts, qui incarne sa femme Martha.

Avec la flambée du variant Delta à Los Angeles, la ville a de nouveau imposé le port du masque en intérieur et selon Sean Penn, le vaccin devrait être obligatoire pour tous sur les tournages. Pas uniquement les acteurs et une poignée de techniciens. Il est d’ailleurs prêt à mettre la main à la poche et propose de prendre en charge tous les frais de vaccination par le biais de sa propre organisation à but non lucratif Community Organized Relief Effort (CORE), initialement créée en 2010 après le tremblement de terre à Haïti pour venir en aide aux populations. CORE s’est aussi investie dans la lutte contre le Covid 19 aux Etats-Unis et depuis le début de la pandémie a financé plus de 5,3 millions de tests et 1,7 million de vaccins.

Quelles capacités juridiques ?

Dans le studio Gaslight, NBCUniversal n’impose actuellement une vaccination obligatoire que dans la zone A, là où les acteurs jouent sans masque. Ce protocole s’applique aux comédiens et aux équipes qui travaillent juste à leur contact. Selon le magazine américain, Sean Penn souhaite élargir ce périmètre de vaccination non pas pour mettre les studios dans l’embarras ni pour sa propre santé puisqu’il est déjà vacciné, mais pour éviter que les personnes non vaccinées ne mettent en péril un plateau entier.

Ce premier acteur et réalisateur star à demander ouvertement un renforcement des mesures sanitaires des tournages, fera-t-il bouger les lignes à Hollywood ? NBCUniversal est de son côté directement impliqué dans les négociations entre les syndicats et les grands studios sur le caractère obligatoire du vaccin. Mais les nouveaux protocoles approuvés en début de semaine ne donnent aux producteurs que « la possibilité de rendre obligatoire le vaccin pour les équipes et les acteurs de la zone A ». Selon Deadline, NBCUniversal n’aurait pas la capacité juridique d’imposer un plus grand nombre de vaccins sur le tournage, sauf à modifier l’accord conclu avec les syndicats. Mais si Sean Penn ne revient pas, cela retardera la production, ce qui risque de coûter une petite fortune.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page