Technologie

bon marché et équilibrés, les écouteurs de Google n’isolent pas assez

Nous avions laissé Google l’année dernière avec ses Pixel Buds, l’éditeur/constructeur est de retour avec un nouveau modèle baptisé du nom improbable de Pixel Buds A-Series. Ces écouteurs true wireless ne remplacent pas les Pixel Buds (199 euros), mais se positionnent sur l’entrée de gamme avec un prix attractif : 99 euros. Quels sont leurs avantages et inconvénients ? Nous les avons testés.

Première réaction du testeur : « Euh, ce ne sont pas les anciens Pixels Buds qu’on a reçus ? » En effet, les Pixels Buds A-Series sont extérieurement très proches de leurs grands frères. Seuls les coloris sont différents, avec le choix entre du blanc et de l’olive. Mais ouvrons le boîtier de charge en forme de galet…

Si vous disposez d’un smartphone avec Android 6.0, ou supérieur, les écouteurs sont automatiquement reconnus, et un écran s’affiche pour installer l’application Pixel Buds, si elle ne l’est pas déjà. Petit conseil pratique : si la détection ne marche pas, activez le Bluetooth, mais aussi la Localisation dans les paramètres d’Android.
Pour les autres appareils, en particulier ceux d’Apple, l’appairage Bluetooth est classique. Au besoin, il faut appuyer pendant deux secondes sur le bouton situé sur le boîtier de charge. Dommage que Google ne fournisse pas d’appli pour les iPhone et les iPad. On regrette également l’absence de la connexion Bluetooth multipoint, qui permet à un casque de se connecter rapidement d’un appareil à un autre.

Un gain notable en autonomie

Bonne surprise, les Pixel Buds A-Series gagnent en autonomie si on les compare à leurs ainés. Ils tiennent 5 h 15 min, contre 2 h 55 min. De quoi profiter de sa musique sans problème pendant un long trajet en train ou en avion. Selon le constructeur, le boîtier offre jusqu’à 24 heures d’autonomie totale. Seul regret, Google opte pour une diode d’état blanche ou orange selon les cas, ce qui n’est pas très compréhensible. En outre, le boîtier n’est pas compatible avec la charge sans fil.

C’est le moment de mettre les Pixel Buds A-Series dans ses oreilles, en utilisant une des trois paires d’embouts fournies. Comme les Pixel Buds, ils sont dotés d’un ergot souple qui améliore le maintien dans le pavillon de l’oreille. Hélas, il n’est pas possible d’en choisir la taille, et certains utilisateurs risquent de trouver le système peu efficace. Cependant, nous avons trouvé les écouteurs confortables et difficiles à déloger par un mouvement de tête rapide. De plus, ils résistent à la transpiration (certification IPX4), ce qui permet de les utiliser éventuellement pour vos activités sportives. Nous avons également apprécié les commandes tactiles, qui se montrent plutôt réactives pour contrôler la lecture audio, la prise d’appel et l’activation de l’assistant Google.

Pixel Buds

Son : OK. Isolation : KO

Place au test d’écoute, avec une bonne surprise. Les Pixel Buds A-Series produisent un son très équilibré. On entend aussi bien les basses que les détails des cymbales du batteur. Ces écouteurs sont, par exemple, bien adaptés pour écouter du classique ou du jazz. Seuls les amateurs de grosses basses n’y trouveront pas leur compte, même s’il est possible de corriger un peu le tir, comme nous le verrons plus loin.
Notons également la bonne qualité sonore pour passer ou recevoir des appels téléphoniques. Mais hélas, Google ne propose pas de réduction active du bruit. L’isolation de l’extérieur se révèle au final très moyenne, ce qui limite fortement le plaisir d’écouter du Vivaldi dans les transports en commun.

Pour compenser ce problème, Google propose la fonction de Son adaptatif, que l’on peut activer dans l’appli. Le volume augmente alors automatiquement en fonction du bruit extérieur, mais, en cas de changements fréquents, cela peut vite devenir perturbant. Il est donc conseillé de contrôler le volume avec votre smartphone, car hélas, ce n’est pas possible avec les commandes tactiles. Autre regret, les commandes ne sont pas personnalisables dans l’appli.

Google fait également l’impasse sur la présence d’un égaliseur et propose juste d’augmenter les basses si vous préférez un son de ce type. Nous n’avons pas trouvé que cela soit nécessaire si vous recherchez un son équilibré.

Conçus pour Google Assistant

Comme les Pixel Buds, les Buds A-Series sont conçus pour fonctionner de façon optimale avec Google Assistant. Celui-ci s’active en prononçant les phrases « OK Google » ou « Hey Google », mais également en touchant de façon prolongée la surface tactile.
Dans ce mode, l’assistant vous donne l’heure et vous lit les dernières notifications reçues. Vous pouvez également définir quelles applications peuvent envoyer des notifications qui seront lues à haute voix. L’assistant permet aussi de contrôler par commandes vocales la lecture de la musique, ainsi que le réglage du volume. Les écouteurs fonctionnent également avec le service de traduction Google Traduction, en prononçant une phrase du type « OK Google, aide-moi à parler anglais ». Un écran partagé apparaît alors sur le smartphone pour voir ce que les deux interlocuteurs sont en train de dire, et vous entendez la traduction dans les écouteurs. On reste cependant encore loin d’un véritable système de traduction à la volée, car il faut faire des manipulations sur le smartphone pour traduire ce que dit votre interlocuteur. En outre, cette fonction peut également être utilisée avec d’autres casques ou écouteurs, et n’est donc pas spécifique aux Pixel Buds.

Enfin, Google permet de retrouver vos écouteurs si vous les avez égarés. Vous pouvez les faire sonner, s’ils sont encore à portée du Bluetooth, ou voir sur une carte leur dernière localisation, via votre smartphone. Une fonction pratique pour les étourdis.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page