Femme

9 aliments qui ralentissent le métabolisme, selon les nutritionnistes

  • L’alcool

    L’alcool fait prendre du poids, mais pas seulement en raison de l’apport calorique élevé de certains breuvages. Selon certaines études scientifiques, l’alcool a en effet un effet sur le métabolisme de ceux et celles qui le boivent.

    Par ailleurs, une étude, mentionnée par nos homologues de Eat This, affirme que l’alcool réduit la capacité à brûler les calories de 73% (…)

  • L’alcool (suite)

    Pourquoi ?

    En buvant à un rythme excessif et en trop grande quantité, de l’acétaldéhyde se forme. Cette substance hautement toxique envoie de nombreux signaux d’alarme internes au système digestif de votre corps.

    Et, au lieu de brûler les calories que vous consommez, votre corps sera occupé à travailler pour détoxifier et vous débarrasser de ces substances chimiques.

  • Les aliments qui contiennent des pesticides

    Sur le long terme, consommer des aliments contaminés par des pesticides peut mener à un ralentissement conséquent du métabolisme ; et c’est la science qui le dit.

    Une étude publiée dans Obesity Review a montré que les individus ayant des taux élevés d’ “organochlorine” (un genre de pesticide) ont un métabolisme plus lent que les autres.

    Par conséquent, ils ont plus de mal à perdre du poids que leurs homologues. 

  • Le yaourt classique

    Tous les yaourts ne se valent pas. Si le yaourt grec et le Skyr sont connus pour être les alternatives les plus healthy dans cet infini de possibles, d’autres yaourts, comme ceux aux fruits par exemple, ne sont pas forcément les plus riches en termes nutritionnels.

    Ils contiennent énormément de sucres ajoutés et très peu de protéines. Or, ce sont les protéines qui permettent d’alimenter les muscles, de conserver une bonne masse musculaire et d’entretenir la vitesse de son métabolisme.

  • Le yaourt classique (suite)

    Car comme vous le savez, plus le muscle est développé et plus il consomme et dépense d’énergie pour s’entretenir. 

    En parallèle, le taux de sucre contenu dans les yaourts classiques peut provoquer des variations brutales du glucose dans le sang. Ce sont ces mêmes variations qui favorisent les fringales ou les stockages excessifs de graisse.

  • Le jus de fruits

    On parle surtout des jus de fruits industriels. A l’image des yaourts aux fruits, les jus de fruits industriels contiennent souvent énormément de sucres ajoutés.

    Ils provoquent des pics et chutes de glucose brutales, qui décuplent l’appétit pour les choses sucrées et engendrent le stockage de graisses. 

  • Le soda

    De nombreux sodas sont édulcorés avec du sirop de maïs à haute teneur en fructose : un édulcorant qui contient des niveaux élevés d’un sucre qu’on appelle fructose.

    Comme le fructose n’est pas métabolisé et transformé en énergie directe comme l’est le glucose, une consommation très élevée de cet édulcorant peut ralentir votre métabolisme. Ce dernier mettra en effet plus de temps à le transformer. 

  • pradeep-javedar-7sbn3bcz7lq-unsplash

    Par ailleurs, une étude menée en 2010, publiée dans la revue Current Hypertension Reports, a constaté un lien fort entre les boissons sucrées au sirop de maïs, à haute teneur en fructose, et les troubles métaboliques.

  • Les aliments frits, et notamment ceux issus des fast-foods

    Ces aliments gras peuvent être frits dans des huiles partiellement hydrogénées, ou des acides gras trans, qui peuvent ralentir votre métabolisme jusqu’à ce qu’il soit pratiquement au point mort. 

  • Les aliments frits, et notamment ceux issus des fast-foods (suite)

    A ce sujet, des chercheurs de l’Université Wake Forest ont d’ailleurs découvert que les animaux ayant reçu une alimentation riche en graisses trans prenaient plus de poids que ceux ayant une alimentation riche en graisses monoinsaturées (à même apport calorique journalier).

    De plus, des recherches publiées dans l’American Journal of Clinical Nutrition ont établi un lien positif entre consommation d’aliments frits, et risque accru d’obésité abdominale/prise de poids chez les adultes.

  • Les plats préparés et surgelés

    Pour compenser leur manque de fraîcheur et de goût, les plats surgelés et préparés sont souvent bourrés de sucres, de sel, et de graisses trans.

    Or, ces composés sont connus pour fortement ralentir le métabolisme. 

  • Les barres de céréales

    Souvent considérées comme un aliment santé, les céréales et les barres de céréales sont en réalité l’une des causes les plus vicieuses de ralentissement métabolique.

    Alors que leur base d’avoine peut aider à abaisser votre tension artérielle et votre cholestérol, la forte quantité de sucre, de sirop de maïs et de conservateurs (présents dans certaines recettes) peut ralentir même les métabolismes les plus rapides.

  • Le sel de mer normal, non iodé

    Il faut plutôt opter pour du sel iodé. Le sel iodé a un effet positif sur votre thyroïde et sur votre métabolisme in fine.

    “Sans des niveaux suffisants d’iode, votre fonction thyroïdienne est altérée et il est plus difficile pour votre corps de brûler les graisses”, affirme Dana James, diététicienne-nutritionniste interrogée par nos homologues de Eat This




  • Source link

    Afficher plus

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page