Sports

la réaction virulente de Nasser Al-Khelaïfi  

Le club de la capitale a réagi aux dernières révélations selon lesquelles Nasser Al-Khelaïfi a été visé par l’espionnage mis en place par certaines nations grâce au projet Pegasus.

Le scandale ne faiblit pas. Quatre jours après les premières révélations autour du projet Pegasus, du nom du logiciel permettant des écoutes illégales, Emmanuel Macron a d’ailleurs convoqué en urgence, ce jeudi, un conseil de défense exceptionnel « dédié à l’affaire Pegasus et à la question de la cybersécurité », a annoncé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. L’occasion d’expliquer que « la France poursuivait ses investigations après les révélations sur la présence des téléphones d’Emmanuel Macron parmi les cibles potentielles du logiciel espion. »

Lire aussi : Les vacances mouvementées de Mbappé

 

Mais le président de la République n’est pas la seule personnalité en France visée par le projet Pegasus. Il en a notamment été de même de Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG. Selon Le Monde, l’Arabie Saoudite aurait en effet utilisé le système Pegasus pour espionner le dirigeant qatari, qui préside à la fois les destinées du PSG mais également celles de beIN Sports. Des révélations qui ne semblent pas étonner l’entourage de Nasser Al-Khelaïfi.

« Les piratages malveillants et les menaces dont sont victimes notre entreprise et ses employés sont une réalité choquante mais quotidienne pour le Groupe, a ainsi fait savoir beIN Media Group dans un communiqué relayé par Foot Mercato . Nous avons connaissance de ces cyberattaques menées contre beIN SPORTS et ses employés par certaines entités depuis des années. Tout au long de cette période, beIN s’est rapproché d’avocats et de nombreuses organisations internationales afin de lutter contre le piratage et faire respecter l’Etat de droit. Toutefois, les attaques très élaborées contre les intérêts et la réputation de notre Groupe ont également été accompagnées de campagnes de diffamation, de sabotage commercial, de poursuites judiciaires abusives et de cyberattaques contre notre Président. Ce ne sont là que quelques-unes des menaces quotidiennes qui pèsent sur les entreprises du Groupe et nos collaborateurs. Ces actes sont honteux et totalement illégaux. Il ne s’agit pas là de politique, mais tout simplement d’un espionnage commercial contre beIN. Les autorités compétentes doivent veiller à ce que les agissements totalement illégaux de ces voyous soient jugés. »

Lire aussi :Le PSG pris au piègePSG, le choix fort de Mbappé !Pogba, le gros coup du PSG se précise


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page