Politiques

“Avec le variant Delta, vous crachez du virus à tout-va”, justifie Olivier Véran à l’Assemblée nationale

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #LOI_SANITAIRE

12h11 : “Il faut prendre en compte la situation des restaurateurs. Sinon vous allez tous les faire mourir.”

Les députés examinent une série d’amendements pour assouplir l’application du pass sanitaire dans les restaurants. “Les témoignages affluent. Ils risquent de perdre leur personnel, (…) les annulations de repas se multiplient, et le coût financier des licenciements de leur personnel leur incombe…”, alerte Annie Genevard.

12h14 : Il est midi, c’est le moment idéal pour faire un point sur l’actu :

# Le contrôle du pass sanitaire à l’hôpital va coûter environ 60 millions d’euros par mois, selon une estimation de la Fédération hospitalière de France.

• Depuis ce matin à 9 heures, les débats autour de l’examen du projet de loi “relatif à la gestion de la crise sanitaire” à l’Assemblée nationale ont repris. Ils sont à suivre dans ce live. On vous résume dans cet article les échanges de la journée d’hier qui se sont déroulés dans une ambiance à couteaux tirés.

• Les inondations dans le centre de la Chine ont fait au moins 33 morts et huit disparus, selon un nouveau bilan diffusé jeudi par la télévision nationale.

• Un conseil de défense exceptionnel s’est tenu à 9h30 à l’Elysée après les révélations de Forbidden Stories et ses partenaires dont Radio France sur les pratiques des services secrets marocains. A 15 heures, un chat est prévu ici même avec Jacques Monin, le directeur de la cellule investigation de Radio France. Vous pouvez d’ores et déjà poser vos questions sur cette affaire dans les commentaires.

• Six ONG saisissent le Conseil d’Etat pour faire cesser les contrôles au faciès, révèle franceinfo ce matin. Une première.

12h11 : “Si on n’est pas capable d’expliquer comment on contrôle la vaccination obligatoire et comment on la sanctionne, dans ce cas là, c’est une posture esthétique.”

Cédric O s’en prend à la proposition socialiste de mettre en place une vaccination obligatoire à partir d’octobre, à la place du pass sanitaire.

11h53 : Bonjour . Il s’agit des amendements 269, 419 et 274. Vous pouvez les retrouver ici. Les deux premiers, adoptés hier, ont ajouté des précisions dans le projet de loi pour s’assurer que le pass sanitaire ne serait pas appliqué en-dessous de 12 ans. Le troisième prévoit une peine équivalente à celle de la mise en danger d’autrui pour les clients qui ne s’enregistreraient pas dans un bar ou dans un restaurant via le cahier papier ou le QR code numérique.

11h53 : Bonjour pouvez vous svp communiquer quels amendements ont été adoptés exactement ? Merci beaucoup.

11h47 : “Depuis le début de la crise sanitaire, votre marque de fabrique, c’est l’arbitraire ! Tout à l’heure, Monsieur le ministre, vous avez évoqué des annonces apocalyptiques en matière de contamination (…) Dans ces conditions, quelles est la cohérence du pass sanitaire inexistant dans le métro, dans le bus, dans le RER, sur les marchés, dans des restaurants d’entreprise… ?”

11h45 : Un point revient souvent dans les débats à l’Assemblée : la situation des enfants. Voici un échange entre le député PCF Sébastien Jumel, qui s’inquiète pour les enfants les plus fragiles, et le secrétaire d’Etat en charge de l’enfance, Adrien Taquet, qui tente de rassurer en rappelant que le pass sanitaire ne s’appliquera pas pour les mineurs avant le 30 septembre.

11h37 : Petit point comptabilité : sur le millier d’amendements déposés à l’Assemblée, environ 200 ont été examinés, selon mes comptes. Et trois ont été adoptés. Il en reste donc encore quelque 800 avant de pouvoir passer au vote du texte. Suivez les débats dans notre direct.

11h26 : “Je voudrais dire que ce que nous avons vécu à l’égard de Martine Wonner est une honte, car une députée est une parcelle de la Nation…”

Masque sous le nez, Jean Lassalle commence par une liste longue de remerciements, avant de défendre Martine Wonner mais aussi le gouvernement. “Le gouvernement n’a pas la tâche facile, avec ce variant Delta… On gagnerait tous à être un point martiaux”, estime le candidat à l’élection présidentielle.

11h24 : “Si la question est de savoir si le vaccin est efficace contre le variant Delta, la réponse est oui, oui, oui !”

Olivier Véran a refait le point sur les chiffres qui prouvent l’efficacité des vaccins face au variant Delta pour répondre à une question du député LFI Ugo Bernalicis.

11h20 : “Toutes les oppositions sont en train de vous démontrer les incohérences et les absurdités d’un texte, et ça ne vous interpelle pas. (…) Vos arguments sont d’une telle ineptie que les Français ne vous suivent pas.”

Brigitte Kuster défend un amendement pour obtenir des précisions à l’égard du monde de la culture, estimant que la loi n’est pas suffisamment claire.

11h12 : “Mme Wonner, on ne peut pas vous juger pour ce que vous dites dans l’hémicycle, mais je crois que c’est l’Histoire qui s’en chargera.”

11h26 : “J’essaye d’apprendre des erreurs que nous avons pu commettre, essayez de faire la même chose monsieur le député.”

Olivier Véran se répète à l’Assemblée. Comme hier soir, il rappelle que les députés ont voté l’écrasement des données du SI-DEP au bout de trois mois, ce qui complique le cas des personnes qui ont été contaminées il y a plus de trois mois, avant le 28 mars, et qui souhaitent avoir une preuve pour obtenir une seule dose de vaccin.

11h08 : “Vous nous dites que le variant est 10 puissance 3 plus contagieux (…) Je croise plus de gens dans la rue que dans les bars. Donc la première mesure d’urgence à mettre en place, c’est de remettre le masque en place partout. (…) A la fin, on aura à la fois le pass sanitaire et le reconfinement.”

11h03 : “A quoi va servir ce pass sanitaire, si ce n’est à enfermer les Français ?

C’est le retour de Martine Wonner et des huées sur les bancs de l’Assemblée. La députée évoque une étude italienne pour dire que les personnes vaccinées “permettent autant la contagiosité que les personnes non-vaccinées”. Pourtant, plusieurs études disent l’inverse.

11h00 : La SNCF a présenté des pistes de réflexion aux partenaires sociaux, en attendant le vote de la loi et la publication des décrets d’application. Selon les syndicats de la compagnie ferroviaire, elle envisage de procéder à des contrôles aléatoires dans les TGV, Intercités et trains de nuit, a appris franceinfo de sources syndicales.
Des passagers marchent sur le quai avant de monter dans un train à la gare Montparnasse à Paris, le 3 avril 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

10h58 : “Tous, sur ces bancs, nous espérions pouvoir passer un été à peu près apaisé, malheureusement ce ne sera pas le cas. (…) On ne peut pas échapper à un pass sanitaire pour l’ensemble de ces activités [en extérieur], donc nous voterons contre ces amendements.”

10h53 : L’Assemblée a débattu longtemps d’un point important ce matin : l’application du pass sanitaire en extérieur. Olivier Véran a défendu la position du gouvernement en alertant sur la contagiosité du variant Delta.

10h51 : “J’aimerais que vous soyez aussi énervés quand vous voyez le virus monter que quand on essaye de le freiner Mesdames et Messieurs les députés. J’aimerais le même engagement pour nous aider à prendre des mesures pour protéger les Français.”

Le ministre de la Santé s’exaspère une nouvelle fois de l’attitude des oppositions à l’Assemblée. En réaction, Marine Le Pen lève les yeux au ciel vers le plafond de l’hémicycle.

10h48 : “Est-ce qu’on peut se contaminer dehors avec le Covid ? (…) Une étude publiée dans Nature atteste d’une contagiosité extrêmement accrue avec le variant Delta en toutes circonstances, avec une charge virale augmentée de 10 puissance 3. Cela veut dire que lorsque vous êtes contaminés, vous crachez du virus à tout va.”

Olivier Véran est arrivé à l’Assemblée nationale pour répondre aux députés. Il explique pourquoi le gouvernement souhaite imposer le pass sanitaire aussi en extérieur.

10h41 : “Vous nous reprochez de ne pas avoir anticipé et vous nous dites qu’il aurait fallu prendre des mesures lors des premiers cas de variant Delta. Mais je trouve qu’il y a une forme d’incohérence à nous dire qu’il faut anticiper et nous priver d’outils alors qu’il y a une accélération de l’épidémie. (…) Donc, vous nous dites ‘anticipez, puis n’anticipez pas’.”

10h38 : “Vous êtes incapables d’anticiper les choses (…) J’ai peur que dans quelque temps, nous ayons à la fois le pass sanitaire et des reconfinements.”

Le député Yves Hemedinger craint l’apparition de nouveaux variants dans les semaines à venir.

10h27 : “Jusqu’à présent, on nous disait que le risque c’était pour les activités d’intérieur. (…) Donc on vous propose de laisser souffler les gens pour les activités d’extérieur, car votre pass devient un passeport du quotidien pour un certain nombre d’activités, pour exercer un contrôle permanent sur les gens.”

10h22 : “Beaucoup de Français ne sont pas opposés au pass sanitaire, mais aux modalités d’application de ce pass sanitaire. Et cela s’explique par le manque de lisibilité de vos mesures.”

Emmanuelle Ménard, députée proche du RN, propose de faire une distinction entre extérieur et intérieur dans l’application du pass sanitaire.

10h16 : “La France sera le seul pays à libérer les données à ce point”, a assuré le secrétaire d’Etat chargé du numérique Cédric O. Il a assuré que les données sur les personnes vaccinées parmi les hospitalisations seront bientôt disponibles.

09h59 : Les députés viennent d’adopter l’amendement 274 proposé par le député Paul Molac. Ce dernier prévoit une peine équivalente à celle de la mise en danger d’autrui pour les clients qui ne s’enregistreraient pas dans un bar ou dans un restaurant via le cahier papier ou le QR code numérique.

09h44 : “C’est un amendement de bon sens. On vous demande de simplement prendre en compte ceux qui ont été vaccinés au mois de juillet tout le temps du mois d’août, ce qui permettra à ceux qui se sont fait vacciner en juillet d’aller au café, au restaurant, dans les parcs de loisirs…”

Comme de nombreux députés de l’opposition, Damien Abad réclame un pass sanitaire délivré après la première dose de vaccin.

09h36 : “Arrêtez avec vos mesures technocratiques complètement débilisantes ou vos accès d’autoritarisme parce que ce sont les Français qui au bout du compte payent votre incompétence et votre amateurisme.”

09h31 : “Vous ne pouvez pas dire qu’on est là pour gâcher les vacances des Français, je suis désolé, on est là pour protéger nos concitoyens.”

09h29 : Les débats s’annoncent encore longs à l’Assemblée, car les députés semblent être revenus avec les mêmes intentions et reposent parfois les mêmes questions que la veille, insatisfaits des réponses apportées par le gouvernement. Le député communiste Sébastien Jumel ne cesse ainsi de demander comment feront les mineurs dont les parents ne sont pas favorables à la vaccination.

09h40 : “Vous gâchez cette période estivale pour un certain nombre de Français.”

Véronique Louwagie retente sa chance en proposant un amendement permettant un pass sanitaire dès la première dose.

09h44 : Eric Coquerel, député de la France Insoumise en Seine-Saint-Denis était l’invité des 4 Vérités ce matin avant de se rendre à l’Assemblée nationale pour la reprise des débats sur l’examen du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire. Dans ce projet de loi, il est notamment question du pass sanitaire. Il a qualifié ce dernier d'”autoritaire” et que des “atteintes aux libertés” étaient à déplorer. Vous pouvez retrouver son interview complète ici.

09h22 : Bonjour @Arsène. Effectivement, le pass sanitaire est déjà en vigueur pour accéder aux lieux de loisirs et de culture pouvant accueillir 50 personnes, grâce à un décret publié mardi. La loi en discussion en ce moment doit permettre d’étendre encore l’application du pass à de nouveaux lieux, notamment aux restaurants, aux bars et aux trains. Mais vous avez raison, la mesure provoque des débats sur sa légalité entre spécialistes du droit.

09h22 : Bonjour, une petite précision s’il vous plaît… sauf erreur l’obligation pass sanitaire est déjà appliquée dans certains lieux, mais sous quel fondement puisque la loii n’est toujours ni votée ni publiée ?

09h15 : “A partir du moment où vous nous dites que le problème n’est pas pour les mineurs, mais pour la transmission. Faisons un effort volontariste pour aller chercher les personnes à risques.”

09h10 : “Les mineures connaissent effectivement des formes moins graves que les plus âgés, pour autant vous le savez aussi les enfants sont des vecteurs du virus. Dès lors les exclure du pass sanitaire viendrait mécaniquement atténuer l’efficacité du dispositif.”

Adrien Taquet répond aux députés qui ont déposé des amendements pour supprimer l’application du pass sanitaire pour les mineurs.

09h10 : Hier, dans l’hémicycle, les esprits se sont parfois échauffés. Le ministre de la Santé Olivier Véran a reproché aux députés de ne pas comprendre l’urgence et de se livrer à de l’obstruction. Les parlementaires ont dénoncé de leur côté les conditions précipitées d’examen de ce texte important.

09h21 : Bonjour à toutes et à tous et merci Charles-Edouard ! Ravi de vous retrouver. Les députés ont eu une courte nuit et sont de retour sur les bancs de l’Assemblée pour débattre du projet de loi sanitaire. Ils ont une longue journée devant eux puisqu’il reste plus de 900 amendements à étudier.

09h34 : Il est 9 heures, soit l’heure d’un nouveau point sur l’actu :

• Les débats se sont finalement terminés à minuit. L’examen du projet de loi “relatif à la gestion de la crise sanitaire” à l’Assemblée nationale doit reprendre dans quelques minutes. On vous résume dans cet article les échanges de la journée d’hier, dans une ambiance à couteaux tirés.

• Les inondations dans le centre de la Chine ont fait au moins 33 morts et huit disparus, selon un nouveau bilan diffusé jeudi par la télévision nationale.

• Un conseil de défense exceptionnel va se tenir à 9h30 à l’Elysée après les révélations de Forbidden Stories et ses partenaires dont Radio France sur les pratiques des services secrets marocains. L’un des téléphones d’Emmanuel Macron faisait partie des cibles visées par le Maroc. Lors de ce conseil, il sera notamment question de la cybersécurité en France.

• Six ONG saisissent le Conseil d’Etat pour faire cesser les contrôles au faciès, révèle franceinfo ce matin. Une première.

08h19 : “Le 43.9 est une arme terrible et j’espère qu’on n’en arrivera pas là. Le gouvernement a le couteau sous la gorge mais il se l’est mis lui-même. Il y a encore un manque d’anticipation de sa part.”

Invité il y a quelques minutes de la chaîne franceinfo, le sénateur a annoncé que le groupe PS qu’il préside au Sénat ne votera pas en faveur du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire tel qu’il est présenté actuellement à l’Assemblée nationale. Les débats reprennent à 9 heures au palais Bourbon.

08h08 : “Pour vaincre l’épidémie, il faut qu’on soit unis. Il ne faut pas qu’on divise les Français entre les vaccinés et les non-vaccinés. Il y a une culpabilisation qui n’a jamais fonctionné dans l’histoire pour lutter contre les épidémies.”

Invité des “4 Vérités” sur France 2, le député La France Insoumise de la Seine-Saint-Denis a répété son opposition au pass sanitaire.

06h02 : Bonjour à tous, voici le premier point sur les principaux titres de l’actualité ce jeudi matin:

• Les débats ne sont finalement terminés à minuit. L’examen du projet de loi “relatif à la gestion de la crise sanitaire” à l’Assemblée nationale reprendra à 9 heures. On vous résume dans cet article les échanges de la journée d’hier qui se sont déroulés dans une ambiance à couteaux tirés.

• Les inondations dans le centre de la Chine ont fait au moins 33 morts et huit disparus, selon un nouveau bilan diffusé jeudi par la télévision nationale.

• Des centaines de responsables politiques dans le monde, dont 12 chefs d’État ou de gouvernement, ont été ciblés par le logiciel espion Pegasus. On vous résume cette vaste affaire de cybersurveillance mondiale.

• Des associations de familles de victimes des attentats du 13 novembre 2015 ont décidé de porter plainte contre X à la suite l’utilisation de photos de leurs proches pour une campagne pro-Eric Zemmour sur les réseaux sociaux.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page