Technologie

Netflix confirme se lancer dans le jeu vidéo, et commencera par des titres mobiles, gratuitement

En fin de semaine dernière, Bloomberg avait lâché l’information, comme une petite bombe, après quelques mois de rumeurs lancinantes, puis, une exploration de son application avait jeté un peu d’huile sur le feu. Voilà maintenant les choses officialisées.
Dans une lettre aux actionnaires, publiée après un nouveau trimestre au cours duquel Netflix n’a pas atteint ses objectifs financiers et de recrutements de nouveaux abonnés, le géant de la SVoD a confirmé qu’il se lancera prochainement dans le jeu vidéo.

En page 4 du document, qui en contient une douzaine, on peut ainsi lire :

« Nous sommes également aux prémices d’étendre notre activité aux jeux, en capitalisant sur nos précédents efforts autour de l’interactivité (par exemple, Black Mirror Bandersnatch) et notre jeu Stranger Things. Nous concevons le jeu vidéo comme une autre nouvelle catégorie de contenus, identique à notre activité dans les films originaux, l’animation ou la télévision non scriptée. »

A découvrir aussi en vidéo :

Inclus sans surcoût

Jusqu’ici, mis à part la confirmation du sérieux des intentions de Netflix, rien que de très logique. Mais les équipes de Reed Hastings entrent un peu plus dans le détail :

« Les jeux seront inclus dans l’abonnement à Netflix sans coût additionnel, comme le sont les films et les séries. »

Bonne nouvelle donc, Bloomberg avait raison. Au moins au départ, afin de laisser au nouveau service le temps de monter en puissance, il ne sera pas nécessaire de payer d’option ou pire de voir les abonnements de base augmenter.

« Au départ, nous nous concentrerons sur les jeux pour appareils mobiles. Nous sommes toujours aussi enthousiastes pour notre offre de films et séries, et nous attendons à une augmentation des investissements à long terme et à une croissance dans chacune de nos catégories de contenus existantes. Mais, puisque que cela fait presque une dizaine d’années que nous nous efforçons de créer des programmes originaux, nous pensons qu’il est temps d’en apprendre davantage sur l’intérêt de nos abonnés pour les jeux vidéo. »

Netflix semble donc très sérieux vis-à-vis de ce nouveau champ de contenus, et les jeux devraient être là pour rester. La question est désormais de savoir quelle forme prendra ce Netflix Game. Y trouvera-t-on des jeux originaux uniquement ou en exclusivité temporaire, un peu comme c’est le cas sur Apple Arcade ? Ou Netflix y ajoutera-t-il aussi des titres populaires et présents sur d’autres plates-formes afin d’étoffer son catalogue plus rapidement ?

Difficile à dire, mais il est certain que face à une certaine stagnation de son nombre d’abonnés, Netflix veut multiplier les arguments pour en recruter de nouveaux et les faire rester davantage sur son « portail » de contenus.

Le temps de la concurrence

D’ailleurs, dans une partie intitulée Concurrence de sa lettre, Netflix explique que le streaming ne représente que 27% du temps d’écran télévisée passé aux Etats-Unis. Les 63% restants sont toujours dominés par la télévision linéaire. D’après ces chiffres de Nielsen, Netflix ne représenterait que 7% du temps de télévision américain, où la société est très implantée. Ce qui laisse encore une belle marge de progression, aussi bien dans son marché domestique qu’ailleurs dans le monde où son implantation est plus récente.

Mais il n’en demeure pas moins qu’on voit clairement que Netflix est en guerre contre les autres activités qui nous prennent du temps. Outre que Reed Hastings avait élu le sommeil son ennemi public numéro 1, il a également par le passé, reconnu que des jeux comme Fortnite étaient des adversaires de taille. Si les films et séries ne suffisent pas à vous faire passer plus de temps sur Netflix, les jeux le feront peut-être. Tout dépendra évidemment de la richesse et de la variété de l’offre, et des prix pratiqués sur le plus long terme…

Source : Lettre aux investisseurs de Netflix


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page