Sports

Le plan radical d’Aulas pour rebooster la L1

Convié à l’Assemblée nationale ce mardi pour dresser un état des lieux du football français, Jean-Michel Aulas a livré à son auditoire une piste potentielle radicale.   

Le football français est en souffrance, lesté par des mois de crise sanitaire et économique, et par ailleurs plombé par l’échec du projet télévisuel de Mediapro. Invité à l’Assemblée nationale ce mardi pour faire le bilan et dresser un panorama du ballon rond tricolore, le président de l’OL Jean-Michel Aulas, s’est attardé sur la question de la formation et de la protection des jeunes footballeurs français, parfois trop vite débauchés par des formations étrangères. Mais pas seulement…

Aux yeux du patron rhodanien, alors que la Ligue 1 passera de 20 à 18 équipes à compter de l’exercice 2023-2024 selon une résolution récemment adoptée par la Ligue de football professionnel (LFP), cette logique doit être poussée plus loin encore. « Pour que les investisseurs viennent sur le football français, je pense qu’il faut réduire l’incertitude. Moins il y aura de clubs qui descendent, plus on protègera les investisseurs », clame-t-il.

48 clubs sur trois divisions

Jean-Michel Aulas le claironne haut et fort: « Je suis partant pour des championnats à 16 équipes. […] Le modèle qui a l’air le plus pertinent est celui à 48 clubs répartis sur trois niveaux (L1, L2, National, ndlr). Il faut que l’environnement soit concurrentiel, que l’investisseur français ait la capacité de pouvoir mener une politique proche des territoires. Il faut que le football soit mature, qu’on considère le sport comme une passion mais qu’il s’agisse d’une entreprise avant tout. » Une vision qui n’est pas nécessairement celle des clubs les plus modestes.

Lire aussi :OL, déjà un malentendu entre Bosz et Aulas ?OL, une offre formulée pour AouarNdombele à Lyon, le retour inattenduLa bombe Javier Pastore, de retour en France !


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page