Acceuil

Bombardement de Bagdad : l’Etat islamique revendique l’explosion à la veille de l’Aïd qui a fait des dizaines de morts

Des enfants et des femmes figuraient parmi les morts et les blessés, selon les responsables de la santé et de la sécurité. L’explosion a eu lieu sur le marché en plein air de Wahailat à Sadr City, un quartier à majorité musulmane chiite à l’est de Bagdad.

Des responsables de la police ont déclaré qu’un certain nombre de magasins et de magasins avaient également été endommagés par l’explosion.

Le marché, comme de nombreux autres lieux publics, était rempli d’acheteurs se préparant à célébrer une fête religieuse islamique, l’Aïd al-Adha. Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent des femmes tenant leur bébé et criant alors qu’elles fuient les lieux.

Daesh a revendiqué la responsabilité quelques heures après l’explosion, affirmant dans un communiqué qu’elle avait été perpétrée par un kamikaze portant un gilet explosif. Le groupe terroriste n’a fourni aucune preuve à l’appui de cette affirmation.

Dans un communiqué publié lundi, l’armée irakienne a déclaré que l’explosion avait été causée par un engin explosif improvisé (IED). Cependant, deux policiers ont déclaré qu’ils n’avaient pas encore déterminé la cause de l’explosion, l’enquête étant toujours en cours.

Des Irakiens inspectent le site d'une explosion dans un marché populaire de l'est de Bagdad le 19 juillet.

Ali Yassin, un habitant de Sadr City, a déclaré qu’il avait perdu tout espoir que l’Irak soit un endroit sûr pour que ses quatre enfants grandissent.

“Il ne se passe pas un jour en Irak sans un incident tragique”, a déclaré Yassin à CNN. « Pourquoi ne pouvons-nous pas vivre comme le reste des pays ? Pourquoi ne pouvons-nous pas profiter de la paix comme le reste du monde ? »

“Si je suis financièrement capable, je quitterais l’Irak avec ma famille immédiatement”, a ajouté Yassin.

De hauts responsables du gouvernement irakien, dont le président irakien et le Premier ministre irakien, ont condamné “l’attaque terroriste” et promis de traduire les auteurs en justice.

“Nous ne serons pas calmes à moins de déraciner le terrorisme haineux et lâche, et il est certain que la volonté des Irakiens va au-delà de leur criminalité et de leur méchanceté”, a déclaré le président Barham Salih dans un communiqué publié lundi par son bureau.

Le colonel Wayne Marotto, porte-parole militaire de l’opération Inherent Resolve, la coalition mondiale pour vaincre ce qui reste du califat de l’Etat islamique, a présenté ses condoléances aux familles des victimes dans un tweet lundi.

“Cette horrible attaque juste avant l’Aïd Al-Adha est un terrible rappel de la violence à laquelle les enfants irakiens continuent de faire face”, a déclaré Sheema Sen Gupta, la représentante de l’UNICEF en Irak, dans un communiqué lundi.

« À la veille de l’Aïd Al-Adha et alors que les Irakiens pleurent ce triste moment, l’UNICEF appelle tous les acteurs en Irak à travailler ensemble pour un Irak plus sûr où les enfants n’auront pas à vivre dans la peur et où ils pourront profiter de leurs activités et de leurs droits les plus élémentaires. “, a déclaré Gupta.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page