Femme

7 astuces contre les mauvaises odeurs

Transpirer, c’est tout à fait normal. Notre corps a besoin de la transpiration pour réguler notre température corporelle et nous empêcher de surchauffer. Notre cerveau émet un signal pour sécréter de la sueur à travers les 2,5 millions de glandes sudoripares de notre corps, ce qui nous maintient au frais. Elle permet également d’éliminer les toxines de notre organisme.

En moyenne, on sécrète 1 litre de sueur par jour*. Lors des fortes chaleurs, à chaque fois que nous faisons du sport ou que nous ressentons des émotions intenses, le corps peut perdre jusqu’à 10 litres de sueur par jour. Le volume de transpiration produite par le corps dépend aussi de nombreux autres critères : génétiques, climatiques, alimentaires, hormonaux…

Transpiration excessive : D’où viennent les mauvaises odeurs ?

La transpiration est inodore et la plupart du temps, elle s’évapore simplement de notre peau. Le problème, c’est lorsque la sueur stagne à la surface de la peau et entre en contact avec des bactéries qui provoquent un phénomène de macération : c’est ce qui lui donne son odeur désagréable.

La bromhidrose (ou mauvaise odeur corporelle) est causée par les bactéries qui se reproduisent dans la sueur. Lorsque vous croyez « puer la transpiration« , en réalité, c’est l’odeur des bactéries qui se décomposent. Heureusement, il existe des solutions pour minimiser ces odeurs nauséabondes !

Conseil n°1 : Appliquer son anti-transpirant le soir

La plupart des gens l’utilisent le matin, mais pour qu’il fonctionne efficacement, l’antitranspirant a besoin de temps pour pénétrer dans la peau. Le moment idéal pour l’appliquer est avant d’aller dormir, lorsque vous êtes beaucoup moins actif. Si vous l’appliquez après votre douche le matin, il est plus susceptible d’être décomposé par la sueur sur le chemin du bureau avant que vous n’ayez une chance de vous rendre au travail. Si l’idée de vous passer de déo le matin vous met mal à l’aise, vous pouvez toujours en vaporiser un peu avant de sortir. Enfin, assurez-vous d’utiliser un antitranspirant (qui aide à prévenir la transpiration) plutôt qu’un déodorant (qui aide simplement à masquer l’odeur de la sueur).

Conseil n°2 : Se laver régulièrement

Ça parait évident… mais en période de fortes chaleurs, il vaut mieux se laver au moins deux fois par jour (matin et soir) pour éliminer la transpiration et d’opter pour des gels douche aux propriétés antibactériennes. Tout comme notre corps, nos vêtements (en particulier ceux situés près des zones sujettes à la transpiration) doivent être lavés chaque fois que nous les portons, car des bactéries peuvent s’y reproduire même après les avoir enlevés…

Conseil n°3 : Bien se sécher en en sortant de la douche

Les bactéries (et donc les mauvaises odeurs) se développent d’autant plus dans les environnements humides. Une fois que vous êtes sorti de la douche, prenez le temps de tapoter votre peau avec une serviette (en particulier vos aisselles) pour vous assurer d’être complètement sec avant d’appliquer votre antitranspirant.

Conseil n°4 : Faire attention à son alimentation

Les aliments qui dégagent une forte odeur comme l’ail, les épices, les oignons et l’alcool peuvent s’infiltrer par les pores. Gardez cela à l’esprit la veille de tout événement important ou d’un rendez-vous romantique…

Conseil n°5 : Bien choisir ses vêtements

Privilégiez les vêtements qui permettent une bonne ventilation (jupes, robes, chemises et t-shirts amples). Les vêtements trop serrés autour de votre aisselle limiteront le flux d’air et entraîneront des bouffées de chaleur. De même, choisissez bien le tissu que vous portez. Optez pour des fibres naturelles comme le coton et le lin, qui sont tous deux tissés de manière à laisser passer l’air. Ils gardent au frais plus longtemps, sont absorbants et sèchent plus rapidement (donc ils peuvent affronter quelques fuites sous les aisselles avant d’afficher des auréoles.)

Conseil n°6 : Se raser sous les bras

La sueur peut s’accrocher aux poils et s’infecter, ce qui peut provoquer une odeur âcre provenant de nos aisselles… S’épiler sous les bras peut être la solution aux problèmes de mauvaise odeur corporelle. En plus, la peau sert de base pour l’application de l’antitranspirant, qui peut pénétrer directement dans la peau.

Conseil n°7 : Tester le botox

Si vous souffrez toujours de transpiration excessive et que vous n’avez pas trouvé de solution efficace pour l’endiguer, dans certains cas, les médecins peuvent vous conseiller des injections sous les aisselles (comme le botox). Elles bloqueront la voie chimique qui stimule nos glandes sudoripares, minimisant ou empêchant la production de sueur dans cette zone. Cette technique doit être effectuée impérativement par un professionnel de la santé expérimenté.

*Source : Santé publique France

A LIRE EGALEMENT




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page