Sports

Grosses tensions chez les champions de France

Les débuts de Jocelyn Gourvennec à Lille ne sont pas de tout repos. Témoin l’altercation entre deux de ses joueurs samedi en plein match amical.

Jocelyn Gourvennec n’a pas été chaudement accueilli à Lille, c’est là un doux euphémisme. A peine désigné sur le banc, l’ancien coach de Guingamp ou Bordeaux a eu droit à une pétition à son encontre, les supporters des Dogues ayant eu tôt fait de juger le successeur d’un Christophe Galtier qui a su mener le Losc au titre de champion de France la saison passée.

L’héritage est d’autant plus lourd à porter pour l’entraîneur breton que l’intéressé doit en plus composer avec de vives tensions en interne. Le match de préparation organisé samedi entre les Lillois et les Belges de Courtrai a donné lieu à une improbable scène: une prise de bec soudaine entre deux Nordistes: les Portugais Xeka et Tiago Djalo.

« Il s’est précipité vers moi et m’a agressé »

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, je sais juste qu’il y a eu une altercation, a réagi après coup Jocelyn Gourvennec, promettant de faire toute la lumière sur cet incident fâcheux. On va s’expliquer à tête reposée et régler ça en interne ! » Depuis, Xeka a choisi le terrain des réseaux sociaux pour s’en expliquer. « J’ai fait une remarque à un collègue avec qui je n’ai jamais eu de soucis. Celui-ci s’est senti offensé. Pourtant, je ne l’ai jamais insulté ni n’ai manqué de respect envers lui. »

Et de poursuivre: « Au coup de sifflet à la mi-temps, il s’est précipité vers moi et m’a agressé. J’ai essayé tout simplement de me défendre. Je m’excuse auprès des supporters et du club pour cette situation. Tous les gens qui me connaissent savent bien que je ne suis pas du tout agressif. Je peux avoir une personnalité forte mais j’ai toujours de bonnes intentions. » Le champion sortant a du pain sur la planche assurément…

Lire aussi :Le Losc tient son nouveau coachGaltier à Nice, c’est officielUn nouveau départ à 15 M€ au Losc ?




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page