Femme

Voici la quantité maximum de sucre que vous devriez consommer chaque jour, selon la science

On a souvent tendance à diaboliser le sucre. Certains individus, motivés par leur mode de vie “healthy”, font du zèle et décident même de le rayer complètement de leur alimentation

Toutefois, là n’est pas forcément la solution… En effet, le sucre en lui-même n’est pas mauvais : c’est plutôt son excès qui peut être dangereux pour la santé ! 

Il existe deux types de sucre bien distincts

Avant toute chose, il est important de rappeler que tous les sucres ne se valent pas. Ces derniers se divisent en deux catégories : d’un côté, on trouve les glucides complexes, dits “lents” ; d’un autre côté, on a les sucres simples, dits “rapides”.

S’il est important d’en consommer de manière équilibrée et raisonnée, il convient de limiter davantage ceux du deuxième type. Oui, mais en quelle quantité

Voici la quantité de sucre à ne pas dépasser par jour… 

Les médecins, soutenus par les conclusions scientifiques de l’Organisation Mondiale de la Santé, avancent qu’il faudrait que notre consommation quotidienne de sucre ne dépasse pas 5% de nos apports journaliers

Grosso modo, cela correspond à 25 grammes, soit l’équivalent de 6 cuillères à café (si l’on se base sur un apport calorique journalier de 2000 calories).

Cette préconisation exclut les sucres naturellement présents dans les fruits, les légumes, ou encore dans les produits laitiers.

Pourtant, en France, la consommation est bien au-delà des quantités recommandées ! On estime que la moyenne tourne plutôt autour des 95 grammes ingérés ; soit quatre fois la quantité recommandée.

Excès de sucre : quelles conséquences sur la santé ?

La consommation excessive de sucre a des conséquences invisibles comme visibles sur la santé. Elle rend le maintien de son poids plus difficile : en effet, lorsque le taux de glucose dans le sang est trop élevé par rapport à nos dépenses énergétiques, cela favorise le stockage des graisses

De plus, le sucre excédentaire peut également contribuer au développement de maladies telles que le diabète, les maladies cardio-vasculaires voire même, certains cancers. 

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page