Femme

voici les 10 motifs les plus courants de rupture, selon les statistiques

La rupture est un phénomène psychologique difficile à vivre pour les individus qui l’expérimentent… En effet, des deux côtés de la relation, la page s’avère difficile à tourner ; qu’il s’agisse de la personne qui initie la rupture, ou de la personne qui la subit. 

Toutefois, celle qui a enclenché la fin de l’histoire a une longueur d’avance sur l’autre : en examinant la situation, en réfléchissant longuement, en pesant le pour et le contre, elle a eu le temps de se préparer mentalement, à la rupture comme à son futur ; à savoir, la phase d’après-couple. 

Rupture amoureuse : une étape plus difficile à vivre pour la personne quittée

La personne qui est quittée, quant à elle, découvre la séparation au moment où l’autre lui annonce… Et la pilule est parfois plus difficile à avaler. Dans le meilleur des scénarios possibles, son partenaire lui explique les raisons qui le poussent à vouloir s’en aller.

Cependant, la plupart du temps, l’autre n’est pas totalement transparent concernant le motif de la rupture. Parfois, dans le pire des cas, il part même sans dire pourquoi… (le “ghosting” encourage même ces types départs fantômes)

Il devient alors plus difficile pour la personne “délaissée” d’avancer car, plutôt que d’accepter la vérité et faire son deuil, elle va chercher, à tout prix, à comprendre et à déceler le(s) motif(s) de rupture.

Les études analysant les comportements viennent à leur rescousse et nous éclairent quant aux motifs les plus fréquents de rupture. Et ils diffèrent largement selon le genre concerné : en effet, il semblerait qu’hommes et femmes ne partent pas pour les mêmes raisons. 

Voici ce qu’en disent les statistiques*… 

*Chiffres basés sur une étude menée par le site britannique WotWentWrong.com

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page