Politiques

le “8h30 franceinfo” d’Olivier Faure

Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti Socialiste et député de Seine-et-Marne était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 16 juillet 2021.
Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti Socialiste et député de Seine-et-Marne était l’invité du “8h30 franceinfo”, vendredi 16 juillet 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti socialiste et député de Seine-et-Marne était l’invité du “8h30 franceinfo”, vendredi 16 juillet 2021. Il répondait aux questions de Lorrain Sénéchal et Jean-François Achilli.

“On ne peut pas empêcher les gens de manger parce qu’ils ne sont pas vaccinés”

À trois jours de la présentation du projet de loi sur l’extension du pass sanitaire en Conseil des ministres, Olivier Faure a estimé sur franceinfo qu’il y avait “un périmètre de contraintes” qui lui semblait “un peu large”, à propos des conséquences sur la vie quotidienne du dispositif prévu par ce texte. “Je pense, par exemple, au fait d’accéder à un centre commercial. Il y a un problème. On ne peut pas empêcher les gens de manger parce qu’ils ne sont pas vaccinés. Il y a quelque chose qui doit être corrigé au Parlement”, a-t-il dit. “Vous imaginez qu’à chaque fois que vous faites vos courses, vous devez présenter un test, alors qu’ils seront payants ?”

Emmanuel Macron “disait que pour les actes quotidiens, le pass sanitaire ne pouvait pas s’imposer”, a rappelé Olivier Faure. Et si “on voit très bien quelle est la volonté, d’arriver à pousser progressivement les gens à la vaccination, c’est une incitation que je comprends mais on ne peut pas avoir un raisonnement qui finisse par être discriminatoire” vis-à-vis des Français non-vaccinés, a-t-il insisté. “Plutôt que d’arriver par la contrainte, j’aurais préféré qu’on arrive justement par la pédagogie, par l’encouragement, et qu’on fasse en sorte que les Français acceptent” de se faire vacciner.

Possible mise en examen d’Éric Dupond-Moretti : “quand un ministre est mis en examen, il doit démissionner”

Interrogé sur la convocation d’Éric Dupond-Moretti devant la cour de Justice de la République, en vue de sa mise en examen pour “conflits d’intérêts”, Olivier Faure “renvoie à ce que disait le président de la République” à propos d’une possible démission du ministre de la Justice. “Quand il était candidat à l’élection présidentielle, il disait ‘quand un ministre est mis en examen, il doit démissionner’. C’est ce qu’il disait lui-même, et d’ailleurs, c’est ce qu’il a appliqué”, a rappelé Olivier Faure, faisant référence à François Bayrou.

Mais le député de Seine-et-Marne explique aussi qu’il se “méfie de ce que disait le chef de l’État. Ce que j’observe sur ce sujet-là, comme sur les retraites, comme sur le pass sanitaire, c’est qu’il y a docteur Manu et Mister Macron”, a-t-il déclaré, affirmant qu’il y a “un discours qui est variable selon les circonstances et selon les intérêts du chef de l’État“.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du vendredi 16 juillet 2021 :


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page