Technologie

Apple Pay pourrait se lancer dans le crédit à la consommation et les paiements en plusieurs fois


Dans les prochains mois, Apple pourrait dévoiler « Apple Pay Later », un service de paiements fractionnés conçu en partenariat avec Goldman Sachs. Selon Bloomberg, c’est dans l’application « Wallet » que l’on pourrait s’inscrire à ce service en envoyant ses papiers d’identité, afin d’empêcher les interdits bancaires de rejoindre le service.
Lors de chaque paiement Apple Pay, peu importe la carte choisie, en ligne ou en magasin, le consommateur aurait alors la possibilité de diviser son paiement en plusieurs sommes qu’il devra régler à plusieurs échéances. Le commerçant recevrait la totalité de la somme qui lui est due grâce à une avance de Goldman Sachs/Apple que le consommateur rembourserait en plusieurs fois, avec ou sans taux d’intérêt en fonction des délais choisis. 

Paiement fractionné ou crédit à la consommation ?

Bloomberg indique que deux formules seraient proposées par Apple :
• un paiement divisé en quatre, avec un remboursement toutes les deux semaines (on parle de paiement fractionné).
• une avance sur plusieurs mois pour les plus grosses sommes, qui correspondrait alors à du crédit à la consommation (au-delà de 90 jours, on parle de ce type de crédit).  

Dans les deux cas, ce serait à l’utilisateur de prendre une décision au moment où il paie avec Apple Pay. Le service ne serait pas réservé aux propriétaires d’une Apple Card, ce qui pourrait le populariser très rapidement. Apple viendrait concurrencer des acteurs bancaires, mais aussi des entreprises comme PayPal ou Affirm, ainsi que des commerces qui proposent eux-mêmes des services à leurs clients (Fnac, Galeries Lafayette etc.). En théorie, on pourrait fractionner tous ses paiements, y compris dans une boulangerie. 

Apple Pay Later en France ? 

Apple s’intéresse de très près au milieu bancaire… mais très peu au marché européen, pour l’instant. Après avoir lancé Apple Pay en 2014 avec l’iPhone 6, un service qui permet de payer avec son iPhone, la marque californienne s’est surtout concentrée sur son marché domestique avec Apple Pay Cash, qui permet de rembourser ses amis, ou l’Apple Card, une carte de crédit conçue en partenariat avec Goldman Sachs. Aucun de ces deux produits n’a été lancé en France, faute de partenaire bancaire ou d’obtention d’une licence bancaire européenne. 

À lire aussi : Pourquoi la France n’aura pas droit à l’Apple Card annoncée le 25 mars 2019

« Apple Pay Later » pourrait-il arriver un jour en France ? Il faudrait être fou pour affirmer le contraire. Cependant, au vu des règlementions européennes en matière de crédit à la consommation (le paiement fractionné est justement dans le viseur des autorités, qui s’inquiète du manque de contrôle), et de l’inquiétude des autorités de la concurrence quant à la montée en puissance des GAFA dans le secteur bancaire, il nous semble très compliqué pour Apple de se lancer sur ce marché sans fracas.
Le crédit à la consommation a meilleure réputation aux États-Unis qu’en Europe, même si sa croissance sur notre marché est assez intrigante. 

A découvrir aussi en vidéo :

Quoiqu’il en soit, nous devrions continuer d’entendre parler des initiatives financières d’Apple dans les prochains mois. La marque se préparerait à exploiter son acquisition de Mobeewave, une entreprise spécialisée dans le paiement NFC.
À terme, on imagine que les commerçants pourront utiliser le dos de leur iPhone pour accepter des paiements sans-contact. Un tel service pourrait aussi faciliter le paiement entre amis… si Apple se résout à lancer Apple Pay Cash en France un jour. 

Source : Bloomberg


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page