Femme

quels sont les risques pour la santé ?

S’ils assurent la garde de notre vestiaire mode été comme hiver, les vêtements moulants ne sont pas aussi parfaits qu’il n’y paraît. Les raisons qui nous poussent à contrer ces faits ? Les nombreuses études et témoignages qui démontrent ce que les habits ultra-serrés peuvent laisser de douloureux souvenirs aux différentes zones corporelles.

Que ce soit au niveau du dos, du ventre, de l’entrejambe ou bien des jambes, mettons en lumières les aléas que risquent de provoquer certains vêtements serrés avec excès.

Vêtements trop serrés : quels sont les risques pour la santé ?

Bien qu’il soit tentant de s’en emparer et de les porter, il est bon de savoir que les vêtements trop serrés exercent une pression sur notre corps qui peut provoquer des problèmes respiratoires et compliquer l’expulsion de dioxyde de carbone par le muscle du diaphragme.

Vêtements trop serrés : vieillissement prématuré

D’après le site Amelioretasante.com les vêtements trop serrés entraîneraient notamment des difficultés circulatoires et lymphatiques qui provoqueraient une accélération du processus de vieillissement des cellules. La raison ? Sous l’effet de la pression, l’afflux sanguin n’est plus capable d’oxygéner tous les tissus corporels, ce qui pousse notamment le sang à retenir les toxines. À la longue ce processus accélère le vieillissement prématuré des cellules.

Vêtements trop serrés : affections cutanées

Dans quelques cas extrêmes, les vêtements trop ajustés peuvent donner suite à des affections cutanées. Autrement dit, la matière de certains habits peut nuire à la circulation sanguine, et par conséquent à l’oxygénation des cellules. Ce phénomène peut aussi favoriser la transpiration et entraîner des sensations de démangeaisons, et des rougeurs.

Les vêtements trop serrés au niveau de l’entrejambe 

Dans notre cible ? Les pantalons en cuir véritable ou synthétique, mais aussi les jeans et les shorts moulants au niveau du bassin, puis parfois même les sous-vêtements et notamment les strings. Par déduction logique et scientifique, ces derniers risquent de donner suite à des irritations et à des inflammations au niveau de l’entrejambe. Et pour cause, le frottement répété des tissus sur la peau impacte à la longue la barrière protectrice de l’épiderme ce qui peut provoquer des infections vaginales. Ces gestes peuvent aussi entraîner une altération du pH des parties intimes en emprisonnant l’humidité et la chaleur présentes au niveau de cette zone corporelle. De quoi créer un environnement favorable à la prolifération des bactéries, et des infections vaginales à l’instar des mycoses, puisque les liquides corporels macèrent.

Les vêtements qu’on privilégie ?

Côté sous-vêtements, délester notre penderie des tangas et des strings au profit des culottes, et des shorty. Pour les pantalons, miser sur des coupes amples -mom, boyfriend, droit- et même rengaine pour les shorts à préférer légèrement surtaillé pour éviter d’être dérangée.

Les vêtements trop serrés au niveau du ventre

Trop serrés au niveau du ventre les vêtements risquent de ralentir la digestion, puisqu’ils serrent la zone abdominale. L’estomac présente donc plus de difficultés à digérer les aliments. Les principaux fautifs ? Les pantalons, les shorts et les jupes taille haute, mais aussi les tops et les robes, et les vestes et manteaux ajustés ou avec des ceintures intégrées.

Les vêtements qu’on privilégie ?

Les bas à la coupe loose et décontractée, mais aussi les baggy et les pantalons taille basse. En marge, on s’autorise le port de la ceinture, à condition de la desserrer pour se sentir à l’aise en toute circonstance.

Les vêtements trop serrés au niveau du dos 

En premières ligne, le soutien-gorge, le bustier ou encore le corset peuvent à force d’être portés à répétition créer des tensions douloureuses sur la zone dorsale, mais aussi entraîner des dysfonctionnements articulaires et des tensions musculaires sur la zone colonne dorsale, et notamment les épaules et les omoplates. Mais loin de s’arrêter à cela, les vêtements trop serrés dans le dos peuvent aussi générer des douleurs lombaires et cervicales liées à l’effort demandé aux muscles.

Les vêtements qu’on privilégie ?

Des soutiens-gorge bien adaptés à nos mensurations, ou bien succomber à la tendance « no bra » qui consiste à ne tout simplement pas en porter. On se tourne aussi vers des vêtements qui ne compressent pas le dos, à l’instar des robes et des tuniques, ou bien des tops ajustés mais non moulants, et on évite tant que possible de porter des sacs à dos et des sacs à main lourds trop longtemps.

Les vêtements trop serrés au niveau des jambes

La pression sur le corps exercée par les vêtements trop serrés peut entraîner des risques de cellulite, provoqués par la rétention d’eau et des lipides dans les tissus, qui entraîne le développement des nodules de graisse au niveau des cuisses et du fessier. Mais les vêtements serrés sur la zone inférieure du corps ne s’arrêtent pas là. Difficultés respiratoires, varices, araignées vasculaires, reflux gastro-œsophagien, compression de la circulation veineuse, mauvaise oxygénation des veines, jambes lourdes… Nombreux peuvent être les dommages causés par le port des vêtements trop serrés au niveau des jambes.

Les vêtements qu’on privilégie ?

En priorité on conseille aux personnes portant des bas de contention de bien se faire conseiller par un médecin, un pharmacien ou un personnel soignant afin de choisir la taille adéquate qui ne compressera pas les jambes avec excès. On recommande aussi de faire attention aux leggings et aux pantalons trop moulants ou en cuir, mais aussi aux chaussures à lanières trop serrées qui peuvent bloquer la circulation sanguine. La meilleure option reste donc de privilégier les pantalons amples au niveau des jambes, comme le sont les jean mom, wide legs, boyfriend, droit, flare, bootcut et pat d’eph.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page