Auto-Moto

prix et caractéristiques du scooter électrique

Après un C-Evolution qu’elle a écoulé comme des petits pains, la marque BMW réinvente son scooter électrique, désormais appelé CE 04.

Chez nous, il ne fallait pas espérer la moindre remise à l’achat, et parfois patienter un an pour prendre livraison de son C-Evolution.

Victime d’un succès exclusivement français et de cadences de production limitées, le scooter électrique de BMW se méritait, malgré un tarif salé…

Pour son renouvellement, la firme bavaroise a totalement repensé le sujet pour mieux le vendre à l’échelle internationale, quitte à revoir son autonomie à la baisse.

Mais le scooter a conservé l’une de ses spécificités : il se décline en deux versions.

La première, accessible à partir d’une simple formation (comme un 125 cc), développe jusqu’à 23 kW (l’équivalent de 31 ch) en crête et sa batterie Lithium-Ion de 8,9 kWh de capacité permet une autonomie de 100 kilomètres.

BMW CE 04

La seconde, que l’on peut conduire avec le permis A2, avec le même pack d’accumulateurs, grimpe à 31 kW (42 ch) et son autonomie annoncée atteint 130 kilomètres.

Le couple, disponible instantanément, est impressionnant : il culmine à 60 Nm. Point commun entre les deux modèles : la vitesse maxi est limitée à 120 km/h.

Côté facture, il y a ceux qui préfèrent emprunter pour s’acheter le CE 04, affiché à 12 150 € quelle que soit la version.

Et il y a ceux qui préfèrent l’emprunter : le scooter est accessible par le biais d’une LLD (Location Longue Durée), pour un loyer mensuel débutant à partir de 180 €.

D’ores et déjà disponible à la commande, le BMW s’affiche également en finition PRO (13 220 €), avec en équipements additionnels les pack City et Innovation.

Le premier pack intègre une béquille centrale, les poignées chauffantes, le capteur de pression des pneus et l’alarme antivol.

Le second ajoute l’ABS Pro (une version plus évoluée de l’ABS fourni en série), les phares adaptatifs en virage, les feux de route Pro et le programme de conduite appelé Dynamic, en plus des modes Rain, Road et Eco fournis en série.

Très original par sa forme, avec un design futuriste plein d’audace et une selle parfaitement plate, le CE 04 a conservé son look de prototype de salon.

Son minimaliste et coloré pare-brise en plexi, ses clignotants à LED assurant la fonction d’éclairage et ses roues “pleines” sont autant de détails déroutants.

Malgré cette apparence avant-gardiste, le scooter dispose d’un espace de rangement pourvu d’une prise USB-C dans le tablier, et le coffre – accessible par le flanc droit, sans avoir à lever la selle – peut accueillir un casque jet.

BMW CE 04

Au chapitre technique, BMW a opté pour un cadre tubulaire en acier, une transmission finale par courroie, des étriers de freins avant à quatre pistons et une fourche télescopique de 35 mm (110 mm de débattement).

A l’arrière, on trouve un amortisseur (92 mm de débattement) déporté à gauche pour le monobras. Une marche-arrière est fournie en série, pour faciliter les manœuvres de cet engin de 231 kg.

La dotation de série intègre aussi un démarrage sans clé, un GPS à écran 10,25 pouces en couleur et un frein de parking qui s’active automatiquement au déploiement de la béquille.

Un pare-brise rehaussé figure également dans la liste des options (95 €), de même qu’une selle confort avec fonction chauffage (240 €).

Un optionnel pack Quick Charge (1 240 €) porte la puissance de charge maxi de 2,3 kW à 6,9 kW. Il permet de réduire de moitié le temps de charge de la batterie, qui peut ainsi être totalement “remplie” en 100 minutes (de 0 à 100 %).

Le CE 04 peut évidemment se recharger depuis une borne publique, une WallBox ainsi qu’une prise domestique.

Et pour les “trimballe-tout” qui s’inquièteraient de la capacité de chargement de cet original scooter, un porte-bagages (194 €), un sac arrière petit/grand format (215/253 €), des sacoches latérales (288 €/pièce) et un top-case (520 €) peuvent également habiller le CE 04.

BMW CE 04

Fiche technique

  • Moteur : électrique synchrone à aimant permanent
  • Puissance nominale “version A2” : 15 kW (20 ch)
  • Puissance maxi “version A2” : 31 kW (42 ch)
  • Puissance nominale “version A1” : 11 kW (15 ch)
  • Puissance maxi “version A1” : 23 kW (31 ch)
  • Couple : 60 Nm
  • Autonomie A1/A2 : 100/130 km
  • Transmission : par courroie crantée
  • Poids : 231 kg
  • Longueur x largeur (mm) : 2 285 x 1 150
  • Hauteur de selle (mm) : 780 mm
  • 0 à 50 km/h : 2,6 s (A2)
  • Vitesse maxi : 120 km/h
  • Pneus AV-AR : 120/70 R 15 – 160/60 R 15

L’actualité des deux-roues électriques, vue par auto-moto.com :

Essai Energica Eva Ribelle : au guidon du roadster sportif électrique

Motos électriques 2021 : modèles, prix, autonomie

Essai Super Soco TS Street Hunter : moto électrique sans permis


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page