Santé

Bientôt un test pour diagnostiquer la Covid longue ?


Selon différentes estimations, la Covid longue — avec persistance de symptômes pendant au moins quatre semaines après l’infection — concernerait 10 à 20 % des patients, et même six sur dix parmi les personnes hospitalisées. Le problème est qu’il y aurait aussi beaucoup de « fausses Covid longues », c’est-à-dire des patients souffrant de symptômes non liés au virus (dus à des causes psychosomatiques ou d’autres pathologies). Selon une source médicale souhaitant restée anonyme, la moitié des cas de Covid longue seraient en réalité dus à d’autres causes.

L’Imperial College de Londres annonce donc avoir développé un test sanguin capable de diagnostiquer la Covid longue, rapporte la BBC. Dans une étude pilote, les chercheurs ont comparé le sang de dizaines de personnes et ont trouvé chez les patients souffrant de Covid longue des auto-anticorps spécifiques qui ne sont pas présents chez les personnes rétablies rapidement ou celles qui n’ont pas eu la Covid-19.

Les auto-anticorps sont des protéines fabriquées par le système immunitaire et qui attaquent les propres cellules de l’organisme. Ils sont impliqués dans plusieurs maladies auto-immunes ou la polyarthrite rhumatoïde. Selon Danny Altmann, qui dirige la recherche, certains auto-anticorps pourraient être à l’origine de la persistance des symptômes de Covid. Le test, qui pourrait être disponible d’ici six à dix-huit mois, pourrait améliorer la prise en charge des patients souffrant de Covid longue, qui n’ont pour l’instant pas vraiment de réponse médicale appropriée.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page